Comment éviter la déshydratation pendant une longue randonnée d’été ?

Comment éviter la déshydratation pendant une longue randonnée d’été ?

gourde souple de randonnée

Le soleil et les beaux paysages d’été vous donnent envie de partir en randonnée ? Je vous comprends, je suis pareil. Mais, sur les sentiers, je croise trop souvent des randonneurs inexpérimentés qui, en plus de ne pas avoir le bon matériel pour marcher, sous-estiment totalement le besoin en eau et la déshydratation.

Pour éviter de finir à bout de force ou de faire un malaise, vous devez éviter à tout prix la déshydratation durant vos randos sous le soleil. Pour ce faire, suivez les conseils ci-dessous.

Planifier sa réserve en eau

Oui, l’eau alourdit votre sac, mais elle est vitale. Avant de partir de chez vous, réfléchissez à vos besoins en eau. Une personne adulte boit généralement entre 1.5 à 2.5 litres d’eau par jour. À partir de ces chiffres, calculez votre besoin en eau selon la durée de votre marche, sans négliger l’impact des efforts physiques et de la chaleur.

Personnellement, je fixe souvent la règle d’un litre toutes les trois heures pour une marche modérée avec une température moyenne et jusqu’à un litre par heure quand je suis plus dynamique et qu’il fait chaud. Précisons qu’au-delà de 35 degrés, je décale ma rando…

Pour conserver cette eau, je la garde dans des gourdes en inox de qualité comme celles sur la boutique Shop Ta Gourde.

L’hydratation commence avant le premier pas

Votre corps n’est pas un réservoir d’essence. Il ne suffit pas de plonger dans votre gorge deux litres d’eau au moment où vous êtes déshydraté pour repartir dans les roches ascendantes tel Ueli Steck.

L’hydratation commence plusieurs heures avant la randonnée. Buvez régulièrement de l’eau avant de partir. N’hésitez pas à le faire même si vous ne sentez pas la sensation de soif, sans pour autant aller jusqu’au ventre ballonné.

Puis, l’hydratation est à prolonger après la marche. Boire le soir vous évite les crampes, améliore la récupération de vos muscles et est encore plus important si vous prévoyez de repartir sur les sentiers dès le lendemain.

Boire sans avoir soif

Nous sommes habitués à prendre la bouteille uniquement quand la gorge est sèche et que tout le corps réclame de l’eau. Attendre ce point est trop tard. Vous devez apprendre à boire sans avoir soif. Dans certains sports comme l’ultra-marathon, cette habitude est la clé pour affronter des défis physiques hors normes.

Durant votre randonnée, buvez peu et souvent. J’ai pris l’habitude de sortir ma gourde toutes les 30 minutes pour boire plusieurs gorgées. Je sais pertinemment que l’excitation de la marche ou ma concentration pour surmonter les difficultés me font parfois oublier la soif que je ressens…

En m’astreignant comme un robot à boire régulièrement, je sais que je ne subirai pas les effets négatifs de la déshydratation.

 

Pour aller plus loin, je vous conseille aussi, si vous marchez longtemps (plus de 5 heures), de vous intéresser aux sels minéraux. Cela fera peut être l’objet d’un prochain article sur Les Baroudeurs !