Comment marcher avec des raquettes à neige ? | Guide pour débutants

Comment marcher avec des raquettes à neige ? | Guide pour débutants

homme faisant des raquettes de neige

Pourquoi faire de la raquette ? Il y a des milliers d’années, cela était un simple mode de transport. Aujourd’hui, la pratique est devenue une activité hivernale populaire pour les loisirs et l’entraînement sportif. Voilà pourquoi :C’est amusant : La raquette à neige prolonge votre saison de randonnée ou de course à pied jusqu’à l’hiver. Elle vous permet de profiter de la solitude hivernale et peut être une activité sociale. Tous les âges et tous les niveaux d’habileté peuvent profiter du sport ensemble.

C’est facile : « Si tu peux marcher, tu peux faire de la raquette. » La durée d’apprentissage est beaucoup plus courte que celle du ski ou du snowboard. Quelques techniques à pratiquer : élargir sa position (pour éviter de marcher sur des cadres de raquettes), monter et descendre des collines, franchir des pentes et l’utilisation des bâtons.

C’est bon marché : L’équipement requis comprend des raquettes, des chaussures et des vêtements appropriés et (peut-être) une paire de bâtons. C’est ça ! Aucun billet de remontée n’est requis.

C’est un bon entraînement : La raquette à neige offre des exercices aérobiques à faible impact qui vous aident à rester en forme pendant l’hiver.

Il est polyvalent : vous pouvez y aller doucement ou durement. De plus, vous pouvez faire de la raquette sur de nombreuses pistes que vous ne pouvez pas skier en raison des arbres ou de la faible hauteur de neige.

Types de raquettes à neige

Bien que les styles de raquettes soient assez similaires, les fabricants les divisent en 3 catégories d’activités pour vous aider à obtenir la meilleure performance et le meilleur rapport qualité-prix.

Terrain plat : Conçu pour marcher facilement sur un terrain plat ou vallonné ; idéal pour les familles. Comprend des modèles d’entrée de gamme qui offrent un bon rapport qualité-prix.
Terrain vallonné : Idéal pour les randonnées sur des collines abruptes ; convient à toutes les conditions sauf très abruptes ou glacées. Bon pour les randonnées hors des sentiers battus.
Terrain montagneux : Conçu pour les terrains glacés et escarpés. Destiné à ceux qui tracent leurs propres sentiers pour la randonnée pédestre ou la planche à neige dans l’arrière-pays.

Que porter durant une randonnée en raquettes ?

Portez toujours des bottes appropriées et des couches de vêtements qui évacuent l’humidité pour la raquette. Nos suggestions :

Quelles chaussures avec des raquettes de neige ?

Le type de chaussures peut dépendre de l’activité pratiquée : simple marche lente et courte, randonnée, escalade ou de course à pied. Pour la plupart d’entre nous, le choix se fera parmi :

  • Les bottes isolées et imperméables sont les meilleures. Elles ont des semelles épaisses, des dessus en caoutchouc/cuir et vous ne souffrez pas du froid ou de l’humidité.
  • Les bottes de randonnée en cuir fonctionnent bien aussi, surtout si elles sont imperméables.
  • Les chaussettes en laine ou synthétiques avec doublure mèche favorisent des pieds chauds et secs.
  • Les guêtres empêchent la neige d’entrer dans vos bottes. Pour la poudre profonde, envisagez un style à hauteur de genou avec des bas imperméables à l’eau/respirants.
  • Une exception à ce qui précède : Les raquettes de course à pied devraient être portées avec des chaussures de course légères ou des chaussures de footing.
  • des chaussures et des raquettes de neige

Quels vêtements avec des raquettes de neige ?

Choisissez vos vêtements de façon à ce qu’ils puissent être adaptés à votre niveau d’activité et à la météo. Évitez le coton.

  • Couche de base : Les synthétiques et la laine conservent la chaleur même lorsqu’ils sont mouillés. Portez des sous-vêtements longs qui évacuent l’humidité, qui isolent bien et qui sèchent rapidement. Choisissez parmi les versions micro-légères, légères ou moyennes en fonction de la température et de votre niveau d’activité. Un haut à fermeture éclair vous permet d’ajuster la chaleur corporelle au fur et à mesure que vous vous arrêtez et que vous partez.
  • Couche isolante : Le molleton de polyester constitue une bonne couche intermédiaire isolante puisqu’il retient la chaleur lorsqu’il est mouillé et respire lorsque vous faites de l’exercice.
  • Couche extérieure : Une veste et un pantalon imperméable et respirant vous gardent au sec et vous protègent du vent.

Quels chapeaux, gants et accessoires avec des raquettes de neige ?

Couvrez votre tête et vos mains afin de prévenir la perte de chaleur corporelle et de vous protéger des coups de soleil.

  • Un chapeau de laine ou synthétique, un bandeau ou un cagoule conserve la chaleur ; un chapeau à large bord ou une casquette peut ombrager vos yeux les jours ensoleillés.
  • Des gants de ski imperméables ou des mitaines sont indispensables pour garder vos mains au sec et au chaud. Par temps froid, combinez les coquilles avec des mitaines ou des gants en laine polaire. Dans des conditions plus douces, les doublures de gants peuvent être tout ce dont vous avez besoin.
  • Les lunettes de soleil et l’écran solaire vous protégeront des rayons UV brûlants qui sont particulièrement intenses lorsqu’ils sont réfléchis par la neige.

Techniques pour faire de la raquette à neige

Pour commencer

Marcher sur un terrain plat ou ondulé est assez intuitif lorsque vous commencez à marcher. La plupart des raquettes sont munies de fixations « strap and go » simples qui s’adaptent à un large éventail de styles et de tailles de chaussures. Votre posture devrait être plus large que la normale lorsque vous êtes en raquettes (afin d’éviter de marcher sur l’intérieur des cadres), afin que vous puissiez sentir vos hanches et vos muscles de l’aine douloureux après les premières sorties.

Les bonnes manières sur la neige

Les raquetteurs de l’arrière-pays partagent souvent la piste avec les skieurs de fond. Essayez de faire votre propre piste chaque fois que possible, en restant en dehors des pistes, les skieurs ont travaillé si dur pour les mettre en place. Les skieurs ont le droit de passage sur les réseaux de sentiers, puisqu’il est plus facile pour un raquetteur de quitter le sentier en toute sécurité que pour un skieur de s’arrêter ou de se déplacer. Soyez toujours poli avec les gens que vous rencontrez le long du sentier.

Montée en raquettes

En montant les collines, vous utilisez vos crampons d’orteils ou du plat du pied pour la traction. Placez toujours vos pieds fermement sur la neige, les bâtons devant vous. Plusieurs techniques peuvent entrer en jeu, selon les conditions.

  • Dans la neige poudreuse, utilisez la technique du kick-step. Prenez votre pied et donnez littéralement un coup de pied dans la neige avec le bout de votre botte pour créer une marche.  Si les conditions sont telles qu’un kick-step finit par créer un trou profond dans la neige, alors cherchez un itinéraire différent.
  • Sur de la neige dure et croûteuse, vous ne serez probablement pas en mesure de donner des coups de pied. Au lieu de cela, vous compterez sur vos dispositifs de traction (griffes). Remontez la pente, mais si elle est trop raide, essayez de trouver un itinéraire de traversée plus facile.
  • Sur les pentes modérées à raides, relevez le talon (aussi connu sous le nom de barre d’escalade ou de télésiège) que l’on trouve sous le talon de nombreuses raquettes. Cela met votre jambe dans une position plus confortable pour les longues ascensions.

une montée en raquettes

Descente en raquettes

Dans les descentes, gardez vos bâtons plantés devant vous, les genoux fléchis et détendus, et votre poids corporel légèrement en arrière. Marchez doucement et plantez d’abord le talon, puis l’orteil. Quelques considérations :

  • Votre instinct vous poussera à vous pencher en arrière sur les queues de raquette. Cette réaction fonctionne bien sur les modèles avec crampons angulaires intégrés au talon, qui sont conçus pour s’enfoncer au fur et à mesure que vous descendez.
  • Lorsque vous portez des raquettes sans crampons de talon, vous devrez garder votre poids sur vos pieds, de sorte que vos crampons d’orteils seront plantés fermement. Les bâtons peuvent fournir beaucoup plus d’équilibre et de contrôle à mesure que vous descendez.
  • Évitez de trop balancer votre jambe, car cela peut faire vous faire basculer. Si la pente est raide, assurez-vous de garder votre poids en arrière. Si vous glissez, asseyez-vous.

Traverser

Le déplacement ou « side-hilling » est une méthode de déplacement courante et peut être utilisée pour éviter les terrains trop raides ou difficiles. Garder l’équilibre est la clé.

  • Poussez de chaque raquette dans la pente pour créer une rampe au fur et à mesure que vous avancez. Gardez votre poids sur la raquette en montée.
  • Si possible, marchez dans les pas de la personne devant vous.
  • Utilisez vos bâtons. Prolongez le poteau de descente et raccourcissez le poteau de montée jusqu’à ce qu’il soit à égalité.

Utiliser les bâtons

Bien qu’ils soient optionnels sur terrain plat, les bâtons sont très utiles lors de nombreuses sorties en raquettes. Non seulement ils vous procurent un meilleur équilibre, mais ils aident aussi à donner à votre corps supérieur une séance d’entraînement.

  • Les bâtons ajustables sont les meilleurs. Ils peuvent être raccourcis pour les montées, allongés pour les descentes. Et lors de la traversée de pentes, l’une peut être prolongée pour le côté descendant et l’autre raccourcie pour le côté montant.
  • La longueur doit être ajustée de façon à ce que votre bras soit plié à angle droit.
    Les sangles de bâton sont utilisées correctement lorsque vous passez votre main à travers la sangle par le bas. Cela vous permet de compter sur les sangles seules à l’occasion pour donner à vos mains un bref repos.

Se relever après une chute en raquette

Cela n’arrive pas souvent, mais on peut tomber quand on fait de la raquette. Cela se produit le plus souvent lors des descentes. Lorsque vous sentez que vous commencez à tomber, essayez de vous allonger ou de vous allonger sur le côté. Pour remonter, enlevez vos sangles de bâton et déplacez vos bâtons et vos mains de façon à ce qu’ils soient de côté de la colline. Roulez votre corps pour mettre vos genoux sous vous et pointez vers la pente. Utilisez vos bâtons comme accessoires pour vous aider à vous lever.

Utilisation d’un piolet

Pour les terrains escarpés et montagneux, un piolet est une pièce essentielle de l’équipement de raquette.  Si vous glissez et tombez, la technique d’auto-arrêt est utilisée pour vous arrêter avant que vous glissiez trop loin. Un enseignement et une pratique appropriés sont nécessaires pour apprendre ces techniques.

Course à pied

Il est possible de courir avec des raquettes si vous portez des raquettes spécifiques à la course, plus étroites et plus légères que les raquettes traditionnelles.

Conseils de sécurité lors d’une sortie en raquettes

Pour faire de la raquette en toute sécurité, restez dans les limites fixées par vos capacités physiques, l’environnement et votre équipement. Au début, focalisez-vous aux aux sentiers établis. De nombreux domaines skiables ont des pistes de ski de fond que les raquetteurs peuvent partager. De cette façon, vous n’êtes jamais trop loin des autres personnes et vous ne risquez pas de rencontrer des risques d’avalanche. Ne faites pas de la raquette seul.

Venez toujours préparé avec l’équipement approprié (voir notre liste de contrôle), y compris beaucoup de vêtements chauds, de la nourriture, de l’eau.

Dangers de l’hiver

Les voyages dans l’arrière-pays comportent certains dangers que vous devez être en mesure de reconnaître. Les traversées de ruisseau, les conditions météorologiques changeantes, les conditions d’avalanche et les chutes d’arbres ou de roches peuvent être difficiles ou carrément dangereuses. Renseignez-vous sur ces dangers avant d’aller dans la montagne. Il est de votre responsabilité personnelle d’être conscient de votre environnement.

Sachez vous repérer

Si vous prévoyez de vous aventurer loin d’un domaine skiable patrouillé, assurez-vous que vous et vos compagnons soient prêts. Apportez une carte topographique de la région, une boussole et éventuellement un altimètre ou un GPS pour vous aider à naviguer. Sachez comment les utiliser, car le faire sur le tas n’est pas le meilleure façon pour apprendre quand votre sécurité est en jeu.

Restez au chaud et au sec

Assurez-vous d’emporter des couches supplémentaires pour la chaleur, en particulier une couche de base supplémentaire (sous-vêtements longs) au cas où celui que vous portez serait mouillé à cause de l’effort ou des intempéries. Connaîssez les signes d’hypothermie afin de les reconnaître chez les membres de votre groupe.

Restez hydraté

Il est aussi important de boire pendant l’exercice par temps froid qu’en été. Non seulement l’eau permet à vos muscles de fonctionner, mais elle aide aussi votre corps à prévenir l’hypothermie. Empêchez votre eau de geler en utilisant un couvercle isolant pour votre bouteille d’eau. Une bouteille sous vide avec des boissons chaudes vous gardera hydraté et au chaud. (Et vous vous ferez des amis si vous partagez.)

Rester en vie

Si vous prévoyez une randonnée en raquette sur des pistes vierges, assurez-vous que chaque membre de votre groupe porte une balise d’avalanche, une sonde et une pelle. Vérifiez l’état de la neige avant de partir et planifiez votre voyage pour éviter les pentes sujettes aux avalanches. Portez attention aux signes d’instabilité de la neige et modifiez votre voyage ou faites demi-tour si nécessaire.

Endroits pour faire de la raquette à neige

Voici quelques suggestions pour vous aider à démarrer et à trouver vos premières sorties en raquette :

  • Stations de ski de fond. Ces stations exigent parfois le paiement d’une entrée pour utiliser leur réseau de sentiers entretenus.
  • Forêts nationales et parcs nationaux.
  • Chemins de randonnées classiques.
  • De grands champs avec une petite montée.
Comment marcher avec des raquettes à neige ? | Guide pour débutants
4.7 (94.29%) 7 votes