Week-end à Paris : quel moyen de locomotion choisir ?

Week-end à Paris : quel moyen de locomotion choisir ?

train chambery paris

Aujourd’hui, pas de montagne, pas de magnifique plage de sable, mais du pratique ! Que ce soit pour visiter la ville, effectuer un déplacement pro ou voir mes cousins, je me rends régulièrement à Paris.

Beaucoup d’amis savoyards que je croise et qui doivent faire pareil se retrouvent embêtés pour choisir les meilleurs moyens de locomotion à Paris. Pour en avoir essayé plusieurs, voici ce que j’ai choisi lors de mes derniers week-ends.

Rallier la capitale à moindre coût

La solution la plus prisée est de prendre sa voiture personnelle, d’aller sur l’autoroute et de rouler jusqu’à Paris. Personnellement, j’ai arrêté cette habitude car elle me coûte bien trop chère. Un seul aller comprenant l’autoroute et l’essence me revient à près de 150€ ! Ce prix ne prend pas en compte toutes les dépenses supplémentaires imposées par une voiture à Paris comme le paiement d’une place de parking…

Je privilégie dorénavant le TGV que je prends à Chambéry. En 2nde classe et en choisissant bien le jour de départ, je trouve des tarifs à 60€ environ, soit moins de la moitié du coût que le trajet en voiture personnelle. La voiture devient donc plus rentable qu’une fois que nous sommes trois dans la voiture et cela est rare puisque j’y vais souvent seul ou avec ma femme.

Le bus est également une bonne idée. Le trajet met plus de temps, mais le tarif est encore moins élevé et le confort des cars comme Oui Bus permettent de travailler pendant le trajet (tablette de siège et wifi) ou de faire une sieste.

Sur place à Paris, comment se déplacer ?

Location de voiture

Si je ne prends plus ma voiture depuis la Savoie, cela ne m’empêche pas de recourir à la location de voiture à Paris. Lors de mon dernier week-end romantique avec ma femme, nous avons même loué une Porsche chez Roadstr. Le dimanche, la circulation étant moins dense dans la capitale, j’ai pu en profiter longuement. Quel plaisir de conduire une telle voiture !

Pour la semaine, la location de voiture m’aide surtout quand je dois aller dans des zones ou mal desservies par les transports parisiens (et elles sont encore bien trop nombreuses !) ou pour éviter les désagréments de grève ou de travaux. Mais, contrairement au week-end, je la recommande moins, notamment si vous vous sentez perdus dans la circulation parisienne et son « agressivité ».

Le métro parisien

Les Provinciaux associent le métro et tous ses vices (saleté, vol, retard…) à la ville de Paris. Pour eux, se déplacer à Paris équivaut à prendre le métro encore et encore.

C’est effectivement le moyen le plus utilisé pour rejoindre les lieux principaux de la Capitale. Si je trouve les heures de pointe horribles, le reste du temps, le métro est très bien.

metro parisien

Contrairement à ce que j’ai pu entendre, je me sens rarement en insécurité dans le métro et il est rapide puisqu’il évite les bouchons. En circulation la grande partie de la journée, il reste un moyen économique de circuler.

On peut ranger dans cette gamme de prix les bus et le tramway, mais ils sont tributaires des bouchons routiers… Le week-end, n’hésitez pas à utiliser ces moyens de transport.

Uber et les VTC

Désolé messieurs les taxis, mais je ne vous côtoie plus depuis un bail. Entre les malhonnêtes qui rallongent les courses, les anciens qui racontent leur vie et le manque de confort dans les voitures, j’ai déjà donné…

Je préfère largement Uber qui permet de savoir en amont combien je vais payer et avec une course fluide. Le chauffeur vient au point de rendez-vous et vous dépose exactement là où vous devez aller, il n’y a pas plus pratique.

Les tarifs varient beaucoup selon la demande, donc il m’arrive de trouver Uber bon marché comme terriblement cher. Lors de la dernière grève RATP, j’ai payé 50€ pour moins de 10 km entre Clichy et la gare de Lyon ! Le week-end, et notamment le dimanche, vos courses Uber seront souvent à des tarifs très attractifs.

Vélib et trottinette électrique

Ne soyez plus dépendant des autres, RATP ou chauffeurs privés, en choisissant un vélo ou une trottinette en location.

Quand il est 9h et que je dois aller à une présentation pour le travail, j’oublie ces transports qui me font suer et qui font parfois un peu peur quand il y a des bouchons et des conducteurs qui n’ont rien à faire des usagers…

velib paris

Mais, en fin de journée, le week-end et les jours fériés, c’est très plaisant de faire du vélo. J’enfile mon sac à dos et je pars sur la route tantôt doucement tantôt rapidement. Les pistes cyclables parisiennes sont de mieux en mieux et je suis donc un adepte de la location de vélo. Les bornes étant très nombreuses, vous pouvez prendre une bicyclette pour vous rendre à un lieu touristique, reposer le vélo sur sa borne, profiter du moment puis aller rechercher un autre vélo pour le retour. Si jamais, il n’y en a plus un de disponible, quelques centaines de mètres sont généralement suffisants pour trouver une autre borne !