Voyage étudiant : 5 comportements pour en profiter pleinement !

Voyage étudiant : 5 comportements pour en profiter pleinement !

deux étudiantes heureuses

Dans ma jeunesse, je ne tenais pas en place. Chaque moment libre signifiait une nouvelle sortie. Mais, c’est seulement vers 20 ans que je me suis à quitter fréquemment la Savoie via des voyages étudiant.

Au départ, je n’en profitais pas pleinement et rentrais dans mon studio avec de la frustration. Puis, j’ai compris que quelques adaptations ou traits de caractères forcés étaient nécessaires pour faire de ces voyages pour étudiant des moments magiques.

Réfléchir aux activités avant de réserver

Quand vous avez envie de voyager et que vous êtes encore dans le parcours scolaire, vous dites souvent « oui » en fonction de vos finances. Ajoutez une réflexion supplémentaire sur la cohérence entre ce que vous aimez et l’endroit envisagé.

Sur un site comme Insane Trip, vous pouvez découvrir de nombreuses destinations. Certaines sont idéales pour faire la fête, d’autres le sont pour des activités sportives, des découvertes culturelles ou un dépaysement totalement.

N’oubliez pas de ne pas cataloguer un pays à une activité. Prenons l’exemple de Malte. Si vers la Valette, vous avez des dizaines de divertissements possibles pour les jeunes, ce n’est pas pareil pour l’île au Nord ! Croyez-moi, j’ai tenté et à part marcher, je ne voyais pas quoi faire d’autre…

Ne pas rester seul dans son coin

Si vous êtes timide et que vous partez sans de vrais amis, vous allez devoir forcer votre caractère. Passer une semaine de vacances à vous retourner sur les belles filles (ou les beaux garçons), sourire en voyant les autres s’amuser et hésiter à la moindre sortie ne sont pas des activités de vacances !

Votre jeunesse est un atout. Un homme de 40 ans qui aborde un groupe de personnes au bar, cela semble louche. Un homme de 20 qui le fait avec un groupe de jeunes, c’est simplement un gars qui souhaite savoir où et comment s’amuser.

Pratiquer la langue et découvrir les coutumes

Si vous partez dans un voyage pour étudiants pour faire de la consanguinité et vivre votre vie de Français, à quoi cela vous sert ? Il vaudrait mieux rester dans votre ville de résidence.

Le premier point est de se forcer à parler la langue ou au moins l’anglais. En voyageant, j’ai amélioré mon anglais et développé des notions d’italien, espagnol et même quelques mots de russe et portugais. Faites l’effort de tenter et les habitants locaux, tout du moins la plupart, apprécieront vos tentatives et le contact sera plus simple.

De même, vivez comme un local. N’essayez pas de faire vingt magasins pour trouver votre marque de yaourts. Un marché, un petit restaurateur et chez le producteur, vous découvrez les vrais produits du pays.

Essayez aussi de vous adapter aux coutumes religieuses. Ne manquez pas de respect pendant une prière dans un pays musulman ou ne commencez pas à parler fortement dans un monastère bouddhiste. Soyez meilleur que la plupart des Français et Occidentaux !

Se déplacer dans le pays

Vous arrivez à un point A et repartez de ce point A ? Pas de soucis, mais bougez-vous. Peut-on affirmer connaître la France en ne visitant que Paris ? En tant que Savoyard, je peux vous affirmer que visiter la France sans voir ses villes mythiques, la beauté de ses montagnes et ses océans me paraît fou.

C’est la même chose dans tous les pays du Monde. Regardez sur des sites web les endroits à voir absolument, allez à l’office du tourisme, demandez des conseils aux locaux… Puis, convainquez vos amis et nouvelles rencontres de vous suivre dans vos aventures.

Partir seul ? Cela dépend !

Beaucoup de personnes ne s’imaginent pas une seconde partir seul en voyage. Je suis plus mesuré. Voyager seul peut être frustrant et peu pratique. Mais, cela peut aussi être génial. Vous n’avez aucune obligation envers personne.

Avant de réserver votre voyage dans une agence pour étudiant seul (ou seule, évidemment !), faites une analyse honnête sur vos capacités à nouer le contact avec les autres, à passer du temps seul loin de vos proches, vous débrouiller sans connaître la langue…

Si vous vous pensez prêt, n’hésitez pas. Vous découvrirez que vous avez une plus forte autonomie que vous l’imaginez. Ce boost de confiance sera le bienvenu avant de rentrer dans la vie active !

Vous avez aimé l'article ?

Donnez votre avis.

Moyenne des votes 4.6 / 5. Moyenne des votes : 7

Pas encore de vote. Soyez le premier !