Quelles randonnées faire autour de Saguenay (Québec) ?

Quelles randonnées faire autour de Saguenay (Québec) ?

fjord de saguenay

Comme je rentre tout juste du Canada, j’ai encore la mémoire vive pour vous faire quelques recommandations.

Avec ma femme, nous avons passé trois jours à Chicoutimi, un arrondissement de Saguenay, donc nous n’avons pas pu faire toutes les randonnées mentionnées dans cet article. Néanmoins, nous avons fait plusieurs recherches avant notre séjour et pouvons donc vous donner quelques conseils sur les randos proches de Saguenay.

Les questions pratiques avant de randonner à Saguenay

Vous allez avoir besoin d’une voiture. Les réseaux de transport québécois sont souvent bien pauvres par rapport à la France. Quand les adultes prennent la voiture constamment, les enfants ont des bus dédiés pour l’école (les fameux bus jaunes). Sans voiture, vous ne pourrez pas aller jusqu’aux randonnées.

Je vous conseille aussi de faire comme nous en réservant le même logement pendant toute la durée de votre passage à Saguenay. C’est plus pratique que de trimballer chaque jour sa valise dans le coffre, de regarder à chaque fois l’heure pour ne pas partir en retard de la location ou d’arriver le soir très sale à la réception du nouvel hôtel.

Pour notre logement, nous avions un très grand studio (45 mètres carrés) à Chicoutimi pour lequel nous avons payé 220€ pour 3 nuits. Un tarif très avantageux alors que nous n’avons même pas profité du code réduction Booking de -15% ici.

Enfin, dernier petit conseil, regardez toujours la météo avant d’aller jusqu’au parcours. Certaines randonnées peuvent se pratiquer quand il neige (prévoyez alors les raquettes) ou sont possibles malgré la pluie. D’autres sont impossibles. Vers le lac Saint Jean, nous avons ainsi dû rebrousser chemin car toute une partie du parcours était glacée alors que nous n’avions pas de crampons et la marche devenait dangereuse.

Je précise aussi que beaucoup de parcs nationaux sont payants car ils appartiennent à des groupes privés. Cela provoque des débats au sein des Canadiens, mais quand on voit que même les Chutes de Montmorency doivent devenir payantes dans quelques semaines, cela ne risque pas de changer. Prévoyez bien le coût de ces parcs dans votre budget (une dizaine de dollars canadiens par personne et par parc) et gardez un peu d’argent en espèces pour payer l’entrée.

lac au québec

Sentier pédestre du lac Kénogami

Quand vous entendez le nom de lac au Canada, ne vous attendez pas à voir la superficie des lacs français. Le lac Kénogami a beau avoir une faible renommée, il reste très grand et vous avez une quarantaine de kilomètres de sentiers autour du lac.

Vous marchez dans la forêt et bénéficiez d’une grande quiétude durant la majorité du sentier. Il est balisé, non pas avec les petites balises que l’on trouve en France, mais par de grosses traces jaunes sur les arbres. C’est assez facile de les voir une fois que l’on sait ce que l’on recherche.

Il y a plusieurs campings autour du lac Kénogami. Pendant l’été, vous avez toujours une bonne quantité de campeurs qui prennent alors régulièrement les chemins de randonnée, mais les autres mois, vous serez relativement tranquilles.

Parc national des Monts-Valin

Nous nous sommes rendus dans ce parc pour y faire l’une de ses randonnées les plus célèbres. Retrouvez plus d’infos sur notre récit de l’ascension du Pic de la Tête de Chien.

Ce parc national détenu par la Sépaq a plusieurs chemins de randonnée soigneusement balisés. Un débutant peut commencer par le sentier jusqu’au lac des Pères qui fait moins de 2 km sans relief, tandis qu’un plus expérimenté va se régaler avec les sentiers plus difficiles qui peuvent monter jusqu’à près de 1000 m d’altitude.

Les sommets sont agrémentés de petites constructions en bois afin de pouvoir se reposer et prendre des photos de paysage qui vous récompenseront de vos efforts.

Le parc est très grand et vous pouvez y rester plusieurs jours. D’ailleurs, plusieurs auberges sont présentes dans le parc national. Il vous faudra quelques kilomètres de marche pour les atteindre, mais vivre un véritable séjour de randonnée où le soir, vous partagez vos impressions avec d’autres randonneurs inconnus, est très plaisant.

Parc de la Rivière du Moulin

Situé à Saguenay même, ce parc est typiquement le genre de lieux que nous marquons avant les vacances comme un repli en cas de mauvaise météo. En effet, ne vous attendez pas à de longues ascensions à travers la forêt, mais plutôt à des chemins de marche accessibles à tous.

Souvent mieux aménagés que les parcours dans la forêt, ils se font en temps de pluie sans problème. Mettez votre capuche et profitez. Avec ma femme, nous ne restons plus immobilisés par le mauvais temps en vacances. Essayez et vous verrez qu’à moins d’une véritable tempête, la marche sur la pluie peut être agréable.

Autres idées de randonnées à Saguenay

Saguenay est une grande ville qui n’a rien de transcendant en tant que telle. Mais, ce qui fait la renommée de la ville, c’est son magnifique fjord qui offre des paysages uniques. Un peu partout autour d’elle, vous trouvez donc des chemins pédestres qui aboutissent sur des vues magiques.

N’hésitez pas à vous rendre au centre d’informations touristiques de Saguenay dès votre arrivée pour recevoir une carte de ces randonnées et les conseils de locaux.

Vous pourriez ainsi vouloir découvrir le secteur « baie Eternité » qui offre plusieurs beaux chemins, la Montagne Blanche via l’Anse-St-Jean, le sentier Eucher, le Mont Dôme à St Urbain…

Quelles randonnées faire autour de Saguenay (Québec) ?
5 (100%) 1 vote