Que manger lors d’une longue randonnée ?

Que manger lors d’une longue randonnée ?

nourriture pour randonnée

Pour savoir que manger lors d’une randonnée, il y a la densité calorique, le profil nutritionnel et le volume à considérer.

Que devrais-je manger pendant une randonnée pédestre ?

Vous avez envie de faire un long voyage ?

Faire des dizaines, des centaines voire des milliers de kilomètres de marche sans réelle pause demande beaucoup d’énergie. Ça veut dire de la nourriture, et beaucoup de nourriture. Regarder les randonneurs se nourrir est devenu un passe-temps annuel pour les gens qui vivent à proximité de longues pistes et personnellement, j’adore comparer mes choix alimentaires avec les autres sportifs. Parfois, vous découvrez d’excellentes idées et je ne suis jamais contre un essai.

Lorsqu’il s’agit de planifier les aliments, il faut tenir compte à la fois des considérations pratiques et des besoins macro et micro nutritionnels spécifiques. En règle générale, privilégiez des sucres lents et n’oubliez pas les fibres, notamment car beaucoup de randonneurs rencontrent des problèmes de constipation lors de leurs débuts…

Quelle quantité de nourriture dois-je emporter pour une randonnée pédestre ?

D’abord, n’imaginez pas que vous pouvez emmener deux mois de nourriture dans votre sac à dos. Au mieux, je prends 10 jours de vivres avec moi et je me réapprovisionne dans les épiceries croisées dans les villages. Ou, si vous êtes comme Florent, mon acolyte, vous pourrez développer des compétences de survie vous permettant de trouver vous-même votre propre nourriture dans la nature.

Avoir 10 jours de vivres est possible et cela exige déjà le port d’un poids conséquent. En effet, vos besoins nutritionnels seront plus grands qu’au cours d’une journée typique d’un voyage. Pour la plupart des gens, marcher 20 ou 30 km au cours d’une randonnée d’une journée finit par un gros repas la nuit tombée. Cela est moins vrai si vous partez plusieurs semaines…

Comme vous pouvez l’imaginer, il ne faut pas longtemps sur la piste pour que le corps fonctionne à travers les nutriments stockés. Certains disent que leur « faim de randonneur » s’installe après 2 semaines, d’autres après 500 km de randonnée.

Après ce point, votre corps est conscient qu’il ne sera plus assis à un bureau toute la journée. Marcher toute la journée est votre nouvelle routine. Les systèmes physiques s’adaptent à cette réalité.

Par exemple, lorsque je commence une randonnée pédestre, je ne transporte que 500 grammes de nourriture par jour. À la fin d’une randonnée très longue, le poids peut atteindre 1.5 kg par jour.

Quelle variété d’aliments devrais-je préparer ?

Les randonneurs doivent manger pour avoir de l’énergie, mais trop souvent, on se retrouve frustré en regardant notre sac à dos. Lors d’un voyage d’une semaine, je peux manger de la farine d’avoine tous les jours. Mais après 20 jours de flocons d’avoine, je commence à les détester…

Il est facile de se lasser de la nourriture de randonnée après des semaines ou des mois. Mélangez ce que vous mangez et n’hésitez pas à varier. J’essaie toujours d’avoir au moins trois plats différents sur la semaine.

L’importance de choisir les aliments en fonction de leur goût

Choisir des aliments à haute valeur nutritive pour votre randonnée est une bonne idée, mais assurez-vous d’aimer en manger aussi. Certains scientifiques ont découvert que les aliments ont un goût différent en altitude ou après l’exercice. Sur le sentier, certaines de vos collations préférées peuvent avoir meilleur ou pire goût que lorsque vous les mangez à la maison.

Préparation des aliments en randonnée pédestre

Lors d’une petite randonnée, il est amusant d’apporter des ingrédients frais et de faire un barbecue sur le sentier avec des amis. Mais, si vous êtes dans un long voyage, vous n’aurez pas envie. Pourquoi ? Parce que les randonneurs ont souvent envie de se simplifier la vie sur les sentiers : marcher, manger, dormir.

La préparation d’un repas élaboré prend du temps et de l’énergie. En fin de journée, les randonneurs sont souvent affamés et épuisés. Il devient plus facile d’ajouter de l’eau chaude à quelque chose et de manger. J’apporte toujours un réchaud avec moi et me réchauffer des pâtes ou une conserve est bien plus pratique. Je vous conseille également la nourriture lyophilisée.

Ce n’est peut-être pas la façon la plus glamour de manger, mais c’est une réalité pour beaucoup de randonneurs.

Si j’ai encore de l’énergie à revendre, je préfère davantage m’activer pour rechercher un petit dessert dans les environs comme des baies ou des fruits.

Que manger lors d’une longue randonnée ?
Rate this post