Comment déshydrater la nourriture pour la randonnée ?

Comment déshydrater la nourriture pour la randonnée ?

un homme faisant une randonnée seul

Quand vous pratiquez de longues randonnées, votre esprit devient vite focaliser par une chose : la nourriture ! Après des heures de marche, il m’arrive même de fantasmer sur de gros morceaux de viande et des frites… Heureusement, la nourriture lyophilisée est là pour combler le manque !

Si cela ne se rapproche pas des saveurs dont je rêve, la nourriture déshydratée reste bonne, surtout depuis que je me suis amélioré sur la manière d’en faire.


Déshydrater sa propre nourriture est facile et gratifiant. Le processus de séchage élimine lentement l’humidité tout en conservant les nutriments et la saveur. Non seulement vous pouvez contrôler ce que vous mettez dans votre corps, mais il a bien meilleur goût que les aliments préemballés. C’est moins cher et souvent plus léger, ce qui est important lorsque vous essayez d’économiser de l’espace et de réduire le poids dans votre sac.

La plupart des recettes d’aliments déshydratés exigent que vous possédiez votre propre déshydrateur, bien qu’il y ait des articles que vous pouvez préparer au four à basse température. Une trancheuse à mandoline (utilisée avec prudence) et une cocotte-minute accéléreront également le processus, mais ne sont pas nécessaires pour préparer de délicieux aliments déshydratés. Si vous n’avez pas de trancheuse à mandoline, il est important d’avoir de bonnes aptitudes au couteau.

Comment choisir un déshydrateur d’aliments ?

Un déshydrateur vous coûtera de 40€ à 500€, selon la taille et le nombre de plateaux et les caractéristiques que vous désirez. Les deux principales caractéristiques à rechercher sont un ventilateur pour une distribution uniforme de la chaleur et de multiples réglages de température pour sécher correctement les différents types d’aliments. Il est possible de surdéshydrater les aliments secs à une température trop élevée ou trop longtemps…

Si vous essayez de faire beaucoup de nourriture, il vaut la peine d’investir sur un grand matériel en raison du temps que prend la déshydratation (de 5 à 14 heures). Les plateaux carrés contiennent plus d’aliments que les plateaux ronds avec des découpes au milieu.

Une minuterie vous permet de quitter la maison sans vous soucier du séchage excessif, mais ce n’est pas une caractéristique essentielle. Si vous n’êtes pas sûr de ce dont vous avez besoin, commencez par un modèle moins cher et remontez à partir de là.

Des feuilles antiadhésives sont nécessaires pour sécher les sauces, les soupes et le cuir de fruits. Certaines marques de déshydrateurs vendent des feuilles spécifiques qui s’adaptent à leurs plateaux.

Quels aliments pouvez-vous déshydrater ?

La plupart des aliments peuvent être déshydratés à la maison, sauf des produits laitiers et des produits très gras. Contrairement aux fruits, la viande et la plupart des légumes devraient être cuits avant d’être séchés.



Une fois que vous avez une variété d’ingrédients séchés, vous pouvez les mélanger lors des repas. Certains repas entiers peuvent être préparés et ensuite déshydratés, comme la soupe et le risotto. Cela minimise encore plus la préparation et permet aux saveurs de se fondre, ce qui rend les dîners délicieux et faciles à préparer sur la piste.

Vous pouvez déshydrater une variété d’aliments en même temps, pourvu qu’ils aient besoin de la même température de séchage.

La préparation des aliments : la clé de la déshydratation

Les aliments rétrécissent considérablement à mesure qu’ils perdent de l’humidité, alors gardez cela à l’esprit lorsque vous considérez la quantité que vous voulez faire.

Par exemple, 500 grammes de pommes (avant le tranchage) donne environ une tasse de tranches de pommes déshydratées. Si vous souhaitez trancher finement les aliments pour favoriser un séchage uniforme, évitez les morceaux trop petits ou ils se perdront dans le repas lorsque vous réhydratez.

Les aliments rétrécissent considérablement à mesure qu’ils perdent de l’humidité, alors gardez cela à l’esprit lorsque de votre passage en cuisine !

Stocker ses aliments déshydratés

Bien conservés, les fruits séchés peuvent durer jusqu’à 5 ans et les légumes jusqu’à 10 ans ! La clé est de prévenir l’oxydation. Si vous allez consommer des produits non carnés dans l’année, vous pouvez les conserver dans des sacs de congélation avec l’air expulsé. Pour une conservation à long terme, il est préférable de sceller sous vide avec un absorbeur d’oxygène. Conserver dans un endroit frais et sombre.

fruits et légumes

Les fruits et légumes déshydratés peuvent être conservés très longtemps !

La viande et les fruits de mer peuvent être conservés dans des sacs de congélation et conservés dans un endroit frais et sombre s’ils sont consommés dans un délai d’un mois, sinon, il est préférable de sceller et de congeler sous vide. La viande peut être conservée pendant un an au congélateur.

Faites preuve de bon sens – ne consommez pas d’aliments qui semblent ou sentent rance.

Comment déshydrater les fruits ?

Les fruits peuvent être séchés de deux façons différentes : en tranches ou en mélange. Les fruits tranchés constituent une excellente collation de randonnée en soi, et ils peuvent être mélangés à de la farine d’avoine ou de la biscotte pour le petit déjeuner.

Mélangé, il se transforme en cuir de fruit que vous pouvez grignoter ou réhydrater en pudding, en particulier si le mélange contient des bananes, qui donnent une consistance crémeuse.

Les fruits, qu’ils soient tranchés ou mélangés, devraient être séchés à 60° jusqu’à ce qu’ils soient comme du cuir et pliables.

Comment déshydrater les légumes ?

La règle générale pour les légumes déshydratés est que si vous pouvez les manger crus normalement, vous n’avez pas besoin de les cuire avant de les sécher. Cependant, selon votre méthode de réhydratation, vous pouvez les faire cuire tous vos légumes.

Vous voulez gagner du temps ? Les légumes congelés sont une option facile et n’ont pas besoin d’être décongelés avant d’aller dans votre déshydrateur, bien que le maïs soit meilleur s’il a été cuit à la vapeur. Les légumes en conserve sont généralement trop saturés pour bien sécher, à l’exception des betteraves.

Conseil : Ne déshydratez pas les oignons, ils font enfumer toute la maison. Les oignons séchés sont bon marché à acheter dans les épiceries, alors ne vous embêtez pas.

La plupart des légumes peuvent être séchés à 50° jusqu’à ce qu’ils soient secs. Certains avec un taux d’humidité plus élevé, comme les courgettes et les concombres, peuvent être séchés à 60°.

Comment déshydrater la viande et les fruits de mer ?

La viande et les fruits de mer sont un peu plus délicats que les fruits et les légumes, car ils ont besoin d’être chauffés à la bonne température pour tuer les bactéries et ont parfois besoin d’aide pour se réhydrater correctement. Vous ne devriez utiliser que des viandes maigres, car les graisses et les huiles peuvent rancir et ruiner votre nourriture. Tous les types de viande devraient être séchés à 60° jusqu’à ce qu’ils soient durs et secs.

Voici quelques viandes et poissons que j’aime emmener durant mes randonnées

  • Bœuf haché
  • Viandes de charcuterie comme le jambon maigre, la dinde et le rôti de boeuf.
  • Poulet en conserve ou cuit sous pression
  • Thon en conserve
  • Crevettes cuites

Comment déshydrater les céréales, les pâtes et les légumineuses ?

Le riz, le quinoa, les pâtes et les haricots peuvent tous être séchés à l’avance, puis incorporés dans des plats savoureux comme le quinoa de poulet et de légumes, la soupe aux haricots et les spaghetti avec sauce à la viande.

Voici des exemples de cuisson :

  • Faites cuire le riz et le quinoa comme vous le feriez habituellement (remplacer le bouillon par de l’eau ajoute de la saveur, mais assurez-vous d’utiliser un bouillon faible en gras ou sans gras pour éviter qu’il ne s’abîme). Sécher le riz à 50° pendant environ 5 heures (ou jusqu’à ce qu’il soit dur) et le quinoa à 60° pendant 8-10 heures. Briser les touffes au besoin. Deux tasses de riz cuit donne environ 1,5 tasse de riz sec.
  • Cuire les pâtes al dente et égoutter. Pour des nouilles plus courtes, étaler uniformément sur des plateaux. Pour les nouilles spaghetti, enroulez une portion en forme de nid. Sécher à 60° pendant 2 à 4 heures, jusqu’à ce qu’il soit dur.
  • Les haricots en conserve se réhydratent beaucoup mieux que les haricots cuits à la maison, sauf si vous les faites dans une cocotte-minute. Pour sécher, égouttez (et rincez si le liquide de mise en conserve est très lourd) les haricots préparés et étalez-le en une couche uniforme sur des plateaux. Séchez à 50° pendant 6-8 heures. Une boîte de 400 grammes de haricots réhydrate jusqu’à environ 1 tasse de haricots secs.

Tous ces aliments doivent obligatoirement faire partie de votre stock de nourriture lyophilisée. Sur la route, vous avez besoin de force et d’endurance. Ces féculents vous les fournissent.

Comment déshydrater les repas et les sauces ?

Certains repas peuvent être préparés jusqu’à la fin avant d’être déshydratés pour un dîner de randonnée encore plus facile. Les plats comme les ragoûts, le chili et le risotto se prêtent bien au séchage.




Conseils de préparation de repas déshydratés :

  • Étendre le tout finement et uniformément, en remuant de temps en temps sur les plateaux pour assurer un séchage complet.
  • La plupart des repas peuvent être séchés à 50° pendant 8-10 heures. Assurez-vous qu’il n’y ait plus d’humidité résiduelle et séparez les amas d’aliments au fur et à mesure qu’ils sèchent.
  • La sauce tomate en pot ou maison peut être étalée sur des feuilles antiadhésives ou du papier parchemin et transformée en cuir de tomate qui se reconstitue avec l’ajout d’eau chaude.

Comment assembler des repas déshydratés ?

Maintenant vient le plaisir d’assembler vos repas ! Soyez créatif et essayez différentes combinaisons de saveurs. L’idée est de confectionner de véritables repas savoureux.

Je dois avouer que je montre souvent plus d’entrain à concevoir de délicieux plats déshydratés que pour me faire à manger en temps normal.

Complétez vos ingrédients déshydratés avec des produits achetés en magasin comme du lait en poudre et des sauces, de la purée instantanée, des épices et du fromage. Vous pouvez même transporter de l’huile dans une bouteille à pression pour ajouter de la saveur et des calories (un truc courant chez les randonneurs).

Les sacs de congélation et les sacs scellés sous vide sont parfaits pour contenir des repas individuels. Étiquetez l’extérieur avec le type de repas et la quantité d’eau nécessaire pour réhydrater (la plupart des repas nécessitent des parts égales d’eau à la nourriture). Si les aliments sont tranchants, placez d’abord un essuie-tout dans le sac pour éviter les perforations.

S’il y a des ingrédients ayant une teneur en eau plus élevée, comme les fruits, placez-les dans leur propre sac à l’intérieur du sac de repas principal afin de garder l’humidité à l’écart des autres ingrédients.

Ne vous limitez pas à un plat. Les fruits réhydratés, combinés avec de la chapelure, peuvent être transformés en dessert. Le quinoa avec des fruits et de la cannelle est parfait pour le petit déjeuner.

Comment déshydrater la nourriture pour la randonnée ?
5 (100%) 4 votes