Devriez-vous marcher pieds nus en randonnée ?

Devriez-vous marcher pieds nus en randonnée ?

femme pieds nus dans les roches

Les humains l’ont fait pendant des milliers d’années, alors pourquoi pas vous ? Régime, entraînement sportif, le retour aux habitudes prises par nos ancêtres sont à la mode. Mais, qu’en est-il de la marche pieds nus ?

Je me suis largement renseigné sur le sujet car je souhaitais essayer le Barefoot (signifie littéralement « pieds nus » en anglais) pour mes footings. J’ai découvert que beaucoup d’experts n’étaient pas d’accord.


Certains affirment que l’entraînement sans chaussures renforce la force du pied et réduit les blessures. Mais les opposants avertissent que l’abandon de la protection des pieds n’entraîne que de nouvelles blessures. Qui a raison ? Voici les pour et les contre.

Oui, il faut marcher pieds nus

Pour évoluer sans chaussures, il faut trouver la bonne chute du pied à chaque pas. Aucune étape n’est la même. Vous sentez littéralement que vous descendez la piste avec vos pieds. Cette obligation de trouver le mouvement naturel du pied diminue les mauvaises habitudes de marche.

Une étude réalisée en 2009 par des chercheurs belges a révélé que les Indiens du Sud qui ont passé leur vie pieds nus avaient la partie des pieds avant beaucoup plus large, ce qui permet une redistribution plus efficace de la pression vers le bas sur toute la voûte plantaire, comparativement aux personnes qui ont grandi avec des chaussures.

Non, il ne faut pas marcher pieds nus

« Pour les personnes qui ont grandi avec des chaussures, la randonnée pédestre sans chaussures est une mauvaise idée « , ai-je sur un magazine spécialisé. « Vous avez besoin d’une structure autour de votre pied pour vous soutenir lors de vos randonnées. Et vous avez aussi besoin de la protection qu’offrent les chaussures de randonnée contre les coupures et les blessures. »



D’ailleurs, j’ai également lu que près de la moitié des coureurs qui tentent de s’entraîner pieds nus développent une blessure dans les trois premiers mois. Mais, la faute n’incombe pas forcément à la méthode, mais à son application.

En effet, pour évoluer pieds nus, il est nécessaire d’y aller par étape et de ne pas trop donner d’un coût.

Peut-être !

La capacité de marcher pieds nus dépend de l’état de vos pieds et de la  » sagesse du mouvement  » dont vous disposez ». Les gens qui ont une grande expérience avec des chaussures minimalistes ou pieds nus ont des pieds plus forts et des arcades plus saines,sans parler d’une posture et d’un dos sains pour porter des charges. Cela est constaté par tous les scientifiques qui ont étudié les peuples orientaux ou africains qui sont restés à l’écart de nos modes de consommation.

Mais, nous les Occidentaux, avons pris l’habitude de constammer marcher avec des chaussures. Un changement est traumatisant. Vous n’avez pas la corne naturelle pour ne pas tordre votre pied à chaque caillou et forcément le bon angle quand vous posez le pied.

La bonne idée peut être de commencer sur des terrains très mous comme l’herbe (ex : un petit terrain de foot ouvert au public). Puis, restez à l’écoute de votre corps pour savoir quand faire un prochain entraînement, quand changer de revêtement ou s’il faut stopper net l’expérience car vos pieds, votre dos et vos articulations souffrent…