Comment reconnaître et identifier les traces d’animaux dans la nature ?

Comment reconnaître et identifier les traces d’animaux dans la nature ?

trace d'animal dans la neige

Vous voulez savoir quel genre d’animaux sauvages marche sur votre sentier de randonnée préféré ? La réponse est juste devant vous. Apprenez à reconnaître les traces d’animaux et vous pourrez le constater par vous-même.

La rencontre d’un ours en quête de nourriture durant une excursion aux Etats-Unis ou d’un cerf en pleine marche tranquille dans la forêt est terriblement excitant. Mais ce plaisir se mérite. Apprenez à reconnaître les traces d’animaux, cependant, et tout d’un coup, le paradigme change.


Des endroits préférés des cerfs pour faire la sieste jusqu’au poteau à gratter d’un couguar, chaque arbre, terrier, tas de scat et parcelle d’herbe contient un indice de qui l’a utilisé en dernier.

Le guide qui suit sera vu comme trop simpliste pas les spécialistes, mais il est difficile d’être exhaustif sur un tel sujet. Ce qui est sûr, c’est que vous suivez les indications données sur les traces, vous saurez reconnaître les animaux qui vous ont précédé sur le sentier et peut-être les suivre.

Où chercher des traces d’animaux ?

Cela semble évident, mais la première étape pour identifier une trace d’animal est de la trouver. Certaines surfaces de sentiers vous laissent des impressions boueuses parfaites ; d’autres, comme les routes pavées et les sentiers accidentés, sont presque impossibles à lire.

Si vous débutez, concentrez-vous sur les chemins suivants pour optimiser vos chances de tracer un animal :

  • Dans la neige. Les couches minces de neige sont idéales pour voir les empreintes d’animaux plus gros, qui ont tendance à s’enfoncer dans des galeries plus profondes et à masquer leurs traces.
  • Dans la boue. Recherchez le long des cours d’eau et sur ou à côté du sentier après les tempêtes de pluie.
  • Dans le sable. Le sable fin et humide retient mieux les traces.
  • Dans un sol mou, au bord du sentier. La saleté humide retient mieux les empreintes que la terre bien tassée des sentiers usés.

 

Quand faut-il rechercher des traces d’animaux ?

Le soleil peut être votre meilleur ami ou votre pire ennemi. Tôt le matin et tard l’après-midi, lorsque le soleil projette des ombres sur le sentier, est parfait pour repérer les traces et montrer de légères impressions des griffes et d’autres éléments utiles pour identifier l’empreinte. Le soleil de face près de midi aplatit les pistes et les rend difficiles à identifier.



Pensez à la météo récente. En cas de faible chute de neige l’après-midi précédent et de soirée calme, une promenade matinale est le moment idéal pour repérer les premières traces d’animaux. Il en va de même pour un orage léger. Cependant, la plupart des animaux se cachent pendant les pluies torrentielles et les blizzards, alors vous voudrez leur donner plusieurs heures après la tempête avant de vous promener à la recherche de traces.

Randonnée pédestre la nuit ? Tenez votre lanterne de camp près du sol, à côté de la piste et elle mettra l’empreinte en relief et la rendra plus facile à lire.

Comment regarder les traces d’animaux ?

N’ayez pas peur de vous approcher. Accroupissez-vous près de la piste pour être assez près pour voir des marques de griffes et d’autres impressions subtiles à l’intérieur et autour de la piste. Assurez-vous simplement de ne pas projeter d’ombre sur la piste ou, pire encore, de marcher sur l’une des empreintes.

Les premières fois où je suivais des animaux, je prenais en photo les empreintes. Cela me servait quelques centaines de mètres plus loin pour m’assurer que je suivais toujours le même animal, mais aussi pour mieux apprendre à lire les empreintes. Je gardais sur mon ordinateur un répertoire listant toutes les traces en photos avec le nom de l’animal (quand j’avais pu aller jusqu’à l’animal en suivant ses empreintes).

traces d'animaux dans le sable

 

Comment identifier les traces des animaux ?

Commencez par vous poser ces questions :

  • Quelle est la taille de l’impression ? Difficile de confondre un ours et une souris. Réduisez rapidement les possibilités pour la faune en classant l’empreinte comme petite (souris ou écureuil), moyenne (renard) ou grande (ours).
  • A-t-il été laissé par une patte ou un sabot ?
  • Les empreintes sont-elles toutes de la même taille ? Les membres des familles des belettes, des rongeurs et des lapins ont de petits pattes avant et des pattes arrière plus grandes et plus longues. Les empreintes avant et arrière canines et félines sont presque identiques en taille et en forme.
  • L’imprimé a-t-il des orteils ? Si oui, combien ? Les félins, les chiens et les rongeurs ont quatre orteils sur chaque patte, tandis que les animaux de la famille des belettes en ont cinq. Les oiseaux en ont trois.
  • Voyez-vous des marques de griffes ? Les chiens, les ratons laveurs, les ours et les belettes portent des marques de griffes, mais pas les félins.
  • Voyez-vous la marque d’un orteil ou d’un pouce opposable ? Les animaux qui grimpent dans les arbres, comme les ratons laveurs, les opossums et les ours, ont un chiffre opposable que l’on ne trouve pas sur d’autres créatures qui se déplacent sur la terre.
  • Pouvez-vous identifier un tracé de piste ? Différents animaux ont des allures différentes, laissant des traces différentes qui sont utiles pour les identifier.

Voici une liste d’animaux et d’astuces pour repérer leurs traces :

Repérer des empreintes de chiens (renards, loups, coyotes, chiens)  

  • Forme de l’empreinte : Pieds à quatre orteils et marques de griffes ; traces identiques à l’avant et à l’arrière.
  • Marcheurs diagonaux : Souléve simultanément les pattes avant et arrière sur les côtés opposés, en laissant des traces en quinconce.

Repérer des empreintes de félins (chats, lynx roux, lynx, couguars)  

  • Forme de l’empreinte : Pieds à quatre orteils, pas de marques de griffes ; traces identiques à l’avant et à l’arrière.
  • Marcheurs diagonaux : Soulève simultanément les pattes avant et arrière sur les côtés opposés, en laissant des traces en quinconce.

Repérer des empreintes de cerfs, orignaux, wapitis  

  • Forme de l’empreinte : Sabots cannelés
  • Marcheurs diagonaux : Soulève simultanément les pattes avant et arrière sur les côtés opposés, en laissant des traces en quinconce.

Repérer des empreintes de rongeurs (souris, rats, écureuils, tamias, campagnols, porcs-épics, spermophiles)  

  • Forme de l’empreinte : Quatre orteils à l’avant et cinq orteils à l’arrière ; pattes avant plus petites que celles arrière.
  • Saut de sorte que les empreintes arrière sont laissées près de celles avant avec un grand espace entre les ensembles d’empreintes.

Repérer des empreintes de castors  

  • Forme de l’empreinte : Cinq orteils sur les parties avant et arrière ; orteils palmés à l’arrière ; orteils avant plus petits que les orteils arrière.
  • Plus facile à repérer : Une glissade de castor avec une course boueuse où un castor glisse fréquemment dans l’eau ou hors de l’eau.

Repérer des empreintes de mustélidés (belettes, loutres, visons, blaireaux)  

  • Forme de l’empreinte : Cinq orteils ; traces avant plus petites que les traces arrière
  • Saute, donc les traces de leurs pattes arrièrs sont juste derrière leurs pattes avant.

Repérer des empreintes de ours, ratons laveurs, mouffettes et opossums

  • Forme de l’empreinte : 5 orteils, marques de griffes visibles, traces avant plus petites que les traces arrière
  • Soulève simultanément les pattes avant et arrière du même côté du corps, en laissant des traces uniformément espacées.

Repérer des empreintes de lapins et lièvres  

  • Forme de l’empreinte : Pattes postérieures plus de deux fois plus grandes que les pattes avant, avec quatre orteils sur chaque impression
  • Saute en laissant leurs grosses pattes arrière devant et sur le côté de leurs petites pattes avant.

Repérer des empreintes d’oiseaux  

  • Forme de l’empreinte : Trois orteils minces, grosse griffe sur l’orteil arrière (oiseaux de proie), pieds palmés (oiseaux aquatiques)
  • Preuves : Varie selon l’espèce

Identification des animaux par excréments, griffures et autres signes

  • Gardez l’œil ouvert pour les excréments. Les granulés indiquent des cerfs ou des wapitis. Une bouse ou une galette provient souvent d’un ours, d’une vache, d’un cheval ou d’un buffle. Les canidés, les félins et les ratons laveurs laissent de gros excréments tubulaires, là où de minuscules excréments tubulaires sont probablement ceux de rongeurs ou de chauves-souris. Les excréments blancs proviennent habituellement d’oiseaux ou de reptiles. N’oubliez pas de chercher les restes du dernier repas de l’animal dans leurs excréments. Un plop de graines de baies indique un ours, où un morceau sec d’herbe est probablement un cheval.
  • Trouvez les litières, les empreintes temporaires dans les broussailles ou l’herbe laissées par un animal qui dort ou qui se repose. La taille de l’empreinte peut vous aider à déterminer si vous avez vu des empreintes d’orignal ou de cerf.
  • Recherchez les égratignures ou les marques de griffes laissées sur les arbres ou le sol, souvent par des animaux en quête de nourriture.
  • Analysez les bris de végétation, y compris les branches cassées et les marques d’abrasion sur les buissons et les arbres, qui peuvent vous aider à déterminer la taille de l’animal en fonction de la hauteur à laquelle les dommages sont constatés.
  • Identifiez les marques de queue des animaux laissées le long des pistes. Faites une recherche sur les animaux communs à la région où vous faites de la randonnée pédestre. Si les loups n’ont pas été repérés depuis 50 ans, les empreintes canines que vous voyez pourraient provenir du compagnon d’un autre randonneur qui bouge la queue.
  • Achetez un guide pratique à emporter avec vous lors de vos randonnées.

Comment puis-je savoir si les pistes sont fraîches ?

Ne faites pas ça :

  • Touchez la piste pour sentir si elle est chaude. Ca ne marche pas. Vous risquez également d’ajouter les empreintes de vos doigts sur la piste, ce qui la rendra plus difficile à identifier.

Faites :

  • Tenez compte du revêtement de la piste et des conditions météorologiques récentes. L’empreinte est-elle parfaitement dessinée dans la boue de l’orage de ce matin ou y a-t-il des fissures qui la traversent et d’où l’animal a marché dans de la boue fraîche quelques jours auparavant qui est maintenant sèche ? Les empreintes sont-elles recouvertes d’une nouvelle couche de neige ou recouvertes de la poussière de la nuit dernière ou partiellement fondues ?
  • Recherchez les excréments et autres traces laissées par l’animal. Si les excréments d’animaux sont durs et secs, les traces ne sont probablement pas fraîches. Si les traces de griffes dans l’arbre laissent encore suinter la sève, l’ours est probablement tout près.

Que dois-je faire si un ensemble de traces d’animaux est frais ?

Dans la plupart des cas, rien. Dans le cas où vous avez identifié une trace d’ours récente, restez vigilant et souvenez-vous de ces conseils de sécurité. Je vous conseille de faire de même avec des animaux comme les sangliers qui chargent parfois quand ils ont peur.

Si vous comprenez que c’est un plus petit animal, vous pouvez vous amuser à suivre les traces. J’adore faire cela. Néanmoins, quand vous touchez au but et apercevez enfin l’animal, ne l’embêtez pas. La vue d’un homme peut être très stressante. Je me contente souvent de l’observer un peu ou de prendre des photos avant de partir.

En conditions de survie, le suivi des traces peut aussi vous servir à chasser.



Comment reconnaître et identifier les traces d’animaux dans la nature ?
5 (100%) 1 vote