Camping avec un nouveau-né : comment faire ?

Camping avec un nouveau-né : comment faire ?

Camping avec un nouveau-né : comment faire ?
5 (100%) 2 votes

Partir en camping avec votre bébé vous effraie ? Cela est tout à fait possible et je l’ai fait avec deux mes enfants quand ils étaient bébés. Les premières fois, j’ai sous-estimé certains besoins et oublié quelques matériels, mais tout est vite rentrer dans l’ordre rapidement.

Pour que cela soit encore plus facile pour vous, voici une liste de conseils pour camper avec un bébé.

Matériel pour le bébé

Couches, lingettes, débarbouillettes, pommades – les bébés ont besoin de beaucoup d’attention. Si un adulte peut se montrer moins précautionneux au camping (ex : pas de rasage, simple savon de marseille), un bébé ne peut pas réduire ces soins.

Pour éviter d’être charger comme un chameau dans le désert, commencez par noter exactement le nombre d’exemplaires à prendre. Accordez-vous une petite marge de confort en plus et laissez le reste de la maison. Ainsi, inutile d’apporter un énorme paquet de 20 couches pour un week-end de camping !

La nourriture pour bébé en camping

Je trouve que nourrir un bébé au camping ne change pas beaucoup de la maison. Par rapport à vos inquiétudes, celle de l’alimentation de votre nouveau-né est la plus simple à régler.

Apportez de la compote en sachets pour ces en-cas. Pour sa nourriture solide ou faire chauffer le laid, une casserole et un réchaud, et le tour est joué.

Si vous faites une randonnée ou du camping sauvage pendant plusieurs jours avec aucune source d’électricité, les repas lyophilisés sont excellents pour les bébés qui consomment déjà des aliments solides. Veillez cependant à mettre très peu de sel dans ses plats car les bébés digèrent parfois mal les plats salés.

Laissez la nature vous divertir

C’est merveilleux de faire de la randonnée pédestre à l’extérieur et de voir votre bébé explorer le monde, ou de poser sur votre emplacement de camping au calme. Chaque fois que j’emmène mes enfants dans les bois (et c’était aussi le cas quand ils étaient bébés), ils se montrent passionnés par les textures, les formes, les couleurs, les odeurs…

Ne les couvez pas plus que raison. Les bébés adorent que vous les laissiez s’étirer, se déplacer et ramper pour découvrir leur monde. N’ayez donc pas peur de vous asseoir dehors avec votre bébé et de jouer par terre. En revanche, cette liberté s’accompagne d’une grande vigilance de votre part. Ne le laissez pas manger des champignons ou mettre ces mains dans les trous d’arbre où les araignées adorent se mettre.

Une petite saleté ne fera pas de mal

Dehors, ce n’est ni le moment ni l’endroit pour s’inquiéter de la saleté. Si vous le faites, vous passerez tout votre temps à essayer de garder un œil sur les joues tachées, les ongles sales et les grains de sable collés sur ses lèvres.

Surveillez-les de près et assurez-vous qu’il n’y a rien de trop gênant pour eux. Puis, c’est une fois rentré à la tente que vous pouvez lui faire convenablement sa toilette.

Méfiez-vous des insectes et des animaux

Malgré la politique du  » laissez-le ramper  » (voir ci-dessus), assurez-vous de bien regarder autour de vous avant de poser votre bébé au sol. Les choses à rechercher sont les colonies de fourmis, les ruches d’abeilles, l’herbe longue où les tiques pourraient vivre et l’eau stagnante où il peut y avoir beaucoup de moustiques. La peau douce des bébés est plus sensible aux piqûres d’insectes et à l’irritation causée par le terrain accidenté et les plantes.

Où et avec quoi camper avec un bébé ?

Un premier conseil : Testez les matériels près de chez vous, puis recherchez le bon endroit. Pour la première année de vie, les bébés se fichent d’où ils vont. Ils ne font pas la différence entre une belle vue sur un lac ou une plage. Choisissez un endroit où le campement est simple, rendez les choses aussi faciles que possible et sachez que vous n’avez pas besoin d’aller loin pour vivre une aventure.

Personnellement, mon premier camping avec un bébé, je l’ai fait dans un établissement situé à 40 km de mon domicile. Je connaissais les lieux et savais que les chemins de randonnée avoisinant seraient simples à côté et le fait de pouvoir rentrer à la maison en cas de problème me rassurait.

Concernant les accessoires, ma mémoire est trop faillible pour vous promettre une liste exhaustive. Par contre, voici quelques exemples de bonnes idées qui pourraient vous simplifier la vie sur le campement avec un bébé :

  • Une couverture confortable pour le bébé, à poser sur le sol au cas où le bébé veuille faire sa sieste. Pour la tente, j’ai toujours mis mes bébés dans mon sac de couchage ou celui de ma femme.
  • Un grand sac à dos de randonnée, comme ceux faits pour mettre un animal (oui, un bébé n’est pas un animal mais que vous portez lui et votre chien lors de la marche, la charge est similaire !).
  • Une tente tunnel pour avoir un peu de liberté pour bouger. C’est mieux s’il faut nettoyer un vomi en pleine nuit ou tout simplement, pour éviter que le petit ait trop une impression d’oppression dans l’habitat. Pour un couple avec un bébé, une deux personnes suffit, mais une quatre est plus agréable.
  • Une bâche à poser sur le sol pour pouvoir poser sa nourriture dessus. En effet, s’il passe son temps à renverser son temps sur le sol, les insectes ne vont pas tarder à arriver… Votre bébé peut également jouer dessus.
  • Les vêtements adéquats : gilet voire blouson quand le temps se rafraîchit, chapeau et lunettes de soleil pour l’été.
  • Quelques couches en tissu. Même si votre bébé n’utilise pas de couches lavables, ce sont les les plus absorbantes qui soient. Nous en avons toujours quelques-unes dans le sac à dos, dans la voiture et dans la tente en cas d’accident ou de changement de couche rapide !