Comment faire un piège à animaux ?

Comment faire un piège à animaux ?

piège fait par un chasseur

La préparation est une question de survie, et la survie dans la nature signifie qu’il faut apprendre des techniques manuelles pour rester en vie. Quand je fais de longues périodes en solitaire dans la nature, je m’en sers souvent, notamment pour faire des pièges.


Avant d’utiliser votre piège, assurez-vous qu’il est autorisé. Certains types de pièges et zones sont interdits. Après, rien ne vous empêche à vous entraîner dans votre jardin ou durant vos sorties, voire de tuer les rats qui viennent dans votre garage, au contraire. Être préparé est la première chose à faire pour augmenter ses chances de survie.

Piéger pour se nourrir

L’une des principales priorités pour survivre dans une situation d’urgence est de trouver de la nourriture, et vous devez connaître le plus grand nombre possible de façons d’obtenir un repas pour votre bivouac du soir.

Il y a quelques principes fondamentaux qui doivent être suivis avant même que vous puissiez envisager de mettre en place un piège à animaux et d’attraper votre dîner.

Selon moi, soit vous devez viser des animaux qui sont vraiment intelligents ou totalement naïfs ! Selon votre choix (et souvent, selon ce qu’il a à disposition dans les parages), décidez de votre piège. Bien évidemment, les seconds sont plus faciles à piéger.

Dans une certaine mesure, les plus naïfs sont les poissons et les lapins, les poissons passant la plupart du temps à chercher de la nourriture et à s’accrocher à tout ce qui bouge sous l’eau. Les lapins sont de grands naïfs et ignorent souvent les dangers.

Mais même ces animaux naïfs peuvent sentir un prédateur, et surtout un prédateur humain. Il faut donc prendre des précautions lorsqu’il s’agit de fabriquer, de manipuler et de poser des pièges.
Vous devez vous assurer de ne pas imprégner les matériaux ou la zone de votre piège de votre odeur. C’est un art en soi que j’essaie encore et encore d’améliorer.

Emplacement des pièges et des collets

Un bon positionnement des collets et des pièges augmentera considérablement vos chances d’attraper le dîner. En analysant, notamment via les traces au sol, les routes empruntées par les animaux, vous pouvez poser votre piège au meilleur endroit possible.

Rappelez-vous que la plupart du temps, les animaux se concentrent sur la recherche de nourriture, et en général, ils saisissent toutes les occasions d’en obtenir si elle se présente à eux.

Votre travail consiste donc à trouver leur itinéraire préférentiel et à les inciter à vérifier la nourriture (appât) que vous leur avez facilement laissée, ce qui, espérons-le, les mènera tout droit dans votre piège.

Tuer l’animal avec efficacité ?

Comme pour toute chasse, nous visons une mise à mort propre, instantanée et aussi humaine que possible, et le piège à guindeau est l’une de ces méthodes rapides si l’entrée dans le piège et le piège lui-même sont placés correctement.

Si un animal n’est pas tué rapidement, il se débattra et paniquera. Cette réaction de panique est similaire à la réaction humaine qui provoque la libération d’une quantité massive d’adrénaline et d’hormones dans le corps de l’animal.
Cela va directement au muscle pour aider à l’évasion, ce qui donnera un très mauvais goût à la viande (argument égoïste) et fera passer des dernières secondes de vie horribles à l’animal (argument humaniste).

Comment faire un piège à animaux pour une mort rapidement ?

Une fois que vous avez choisi un bon endroit pour installer le piège, vous avez deux options :

  • Utilisez deux jeunes arbres flexibles et placez le piège entre eux.
  • Placez deux poteaux en profondeur dans le sol.

Entre deux arbres

Utilisez deux arbres pour lier le cordage. Ceux-ci doivent être flexibles, c’est pourquoi les jeunes arbres font un bon choix et remontent le treuil avec plus de force.

Entre deux morceaux de bois

L’utilisation de morceaux de bois permet de placer le piège à l’endroit voulu le long d’un sentier.

Ces poteaux doivent être suffisamment épais et solides pour supporter la tension. Mettez un autre morceau (de renfort) au sol pour arrêter pour arrêter tout mouvement au niveau du sol.
Cette barre peut avoir une encoche à chaque extrémité pour s’assurer qu’elle ne glisse pas.

A partir de là, les principes de mise en place sont les mêmes :

Réglage du Bâton

Enroulez votre cordon autour des deux morceaux plusieurs fois et attachez-les.
Ça n’a pas besoin d’être serré.

Placez le bâton entre ces deux poteaux et tournez autour du cordon jusqu’à ce que vous soyez satisfait de la tension, puis remontez-le et mettez une tige de sécurité pour arrêter le déclenchement accidentel.

Le mécanisme de déclenchement de base

Il y a plusieurs types de gâchette qui peuvent être utilisés pour ce piège, mais je préfère de loin mettre un peu d’appât dessus.

La mise en place de ces déclencheurs nécessite quelques tentatives et de l’entraînement pour réussir !

La position finale du piège

Il s’agit de la position finale du piège à animaux à treuil.

Afin d’empêcher l’animal de s’approcher dans n’importe quelle direction, il est important de guider l’animal vers l’avant de la gâchette afin d’assurer une mise à mort propre.

Mise en place finale.

Lorsque le piège et le chemin de guidage sont en place, l’animal ne peut s’approcher que d’une seule direction et prend l’appât de face.

Ceci donnera un coup directement sur la tête ou le cou, ce qui entraînera une mort instantanée.

Voici la technique expliquée (en anglais) en vidéo :

Comment faire un piège à animaux ?
5 (100%) 1 vote