Conseils de camping par temps froid pour vous garder au chaud pendant votre sommeil

Conseils de camping par temps froid pour vous garder au chaud pendant votre sommeil

Découvrez 15 conseils d’experts sur la façon « d’hiverniser » votre camping par temps froid, d’avoir du confort, voire de juste survivre. Gardez votre corps (et votre équipement) au chaud par les temps les plus froids avec ce guide ultime.

Il n’y a rien de tel que le parfum du pin au milieu du calme d’un lac alpin ou d’un ciel clair parsemé d’étoiles sur des montagnes aux sommets enneigés. Mais même les sites les plus spectaculaires ne compenseront pas une nuit de camping misérable par temps froid ou par des températures glaciales.

Que vous pratiquiez le ski de fond ou la raquette à neige, ne soyez pas mal préparé. Procurez-vous l’équipement dont vous avez besoin pour rester au chaud et endurer ces températures hivernales extrêmes sous zéro.

Voici comment faire en sorte que votre aventure soit plus une aventure agréable et moins une aventure de lutte contre le froid.

Liste de vérification essentielle pour l’équipement de camping par temps froid

  • Coussin de couchage en mousse à cellules fermées
  • Sangle d’attache
  • Sac de couchage grande froid avec une température limite inférieure appropriée
  • Couches de base synthétiques ou en laine
  • Des chaussettes, des gants et un bonnet pour temps froid.
  • Piquets de tente rainurés résistants au vent
  • Collations riches en éléments nutritifs
  • Paille réutilisable
  • Brosse pour tente
  • Appareil à uriner (FUD) pour les dames
  • Isolateur de bouteille
  • Bouteille d’eau en acier inoxydable

1. Toujours vérifier les conditions météorologiques et les dangers

Informez-vous avant de partir. C’est la règle d’or de toute activité de plein air : vérifiez les conditions. En plus de connaître les températures extrêmes auxquelles vous pouvez être confronté (pensez aux fluctuations par temps froid), restez à l’affût des systèmes météorologiques et des tendances météorologiques pour la saison et la région

Faites des recherches sur les changements récents dans le terrain, la fermeture des sentiers ou d’autres dangers semblables. Envisagez de communiquer avec le poste de garde forestier le plus proche ou un guide de montagne si vous êtes en altitude pour vous tenir au courant. Établissez toujours un plan de voyage et informez les parties concernées de vos allées et venues et de votre retour prévu.

2. Sécurisez votre emplacement de camping et aplatissez votre surface de couchage

Une fois que vous avez trouvé un endroit raisonnablement sec, plat et à l’abri des intempéries, installez votre tente. Si les conditions le permettent, enlevez la neige pour enlever la saleté et aplatir le site avec vos outils ou vos bottes. Montez dans votre tente et utilisez vos genoux pour lisser le sol où vous dormirez.

N’attendez pas la fin de journée pour le faire. Une fois que la neige a fondu et recongelé, c’est difficile à manipuler.

Avant d’aller plus loin, il est important que vous vérifiez vos connaissances en biologie pour comprendre comme un corps perd de la chaleur.

Comment votre corps perd de la chaleur ?

  • Évaporation : L’évaporation provoque un effet de refroidissement. Le corps perd 85% de sa chaleur par la transpiration lors d’exercices intenses. Les vêtements mouillés par la transpiration et l’augmentation de la respiration déclenchent également une baisse de la chaleur corporelle.
  • Les radiations : Les radiations font que la chaleur s’éloigne du corps. Le corps peut perdre plus de 50 % de sa chaleur par rayonnement à des températures inférieures à 20 °C (68 °F).
  • Conduction : La conduction est le transfert de chaleur par contact physique. La conduction se produit à 20 °C et est responsable de la perte de chaleur corporelle causée par le sommeil sur le sol froid.
  • Convection : La convection se produit lorsqu’un fluide chauffé (liquide ou gaz) s’éloigne d’une source. Prenons l’exemple d’une tasse de thé chaude. La vapeur montante qui sort de la tasse indique le mouvement de la chaleur lorsque l’eau chaude se transforme en eau gazeuse (vapeur humide).

3. Apportez une housse de couchage en mousse à alvéoles fermées et isolées.

La conduction est responsable de la perte de chaleur qui se produit lorsque l’on dort sur le sol froid. La plupart des matelas d’air autogonflants n’isolent que jusqu’à environ 0°, donc si vous voulez que le vôtre soit confortable, posez d’abord un coussin de mousse à cellules fermées.

Un tel coussin / housse aluminisé et enduit est durable et a une construction légère. Mettez simplement votre matelas autogonflant sur le dessus.

4. Isoler votre tente en réduisant l’espace ambiant

  • Renforcez vos liens : Placez le couchage de votre partenaire près du vôtre ou, mieux encore, réduisez encore l’espace ambiant et prenez un sac de couchage pour 2 personnes.
  • Pensez comme un rat de la meute : Placez vos sacs et votre équipement supplémentaire autour du périmètre intérieur de la tente pour mieux l’isoler.
  • Créez une protection supplémentaire en collant une couverture d’espace (aussi connue sous le nom de couverture d’urgence) au plafond de votre tente. Elles sont bon marché et peuvent vous sauver la vie, littéralement. Toutefois, si vous constatez une condensation excessive à l’intérieur de votre tente le matin, faites une ouverture à l’extrémité de la couverture d’espace. L’excès d’humidité est la fin prématurée de tout équipement de camping…

camping dans la neige

Le réchauffement corps à corps fonctionne-t-il ?
Oui, le réchauffement corps à corps est certainement efficace pour rester au chaud par temps froid et pour prévenir les pertes de chaleur. Prenons une leçon de thermodynamique : plus la différence de température est grande, plus le taux de transfert de chaleur est rapide. En diminuant la surface d’exposition du corps à l’air froid et en augmentant la surface d’exposition à la chaleur (un compagnon de camping), deux personnes peuvent réduire le taux auquel elles perdent leur chaleur corporelle.

5. Réchauffez-vous avec une bouteille d’eau chaude

Si vous placez une bouteille d’eau chaude non isolée en acier inoxydable dans votre sac de couchage la nuit, elle rayonnera de la chaleur comme une pierre à sauna. Essayez de border votre appareil de chauffage de fortune à côté de l’une des zones critiques suivantes : le tronc, l’intérieur de votre cuisse (près de votre artère fémorale) et votre cou (près de votre jugulaire).

Vous n’êtes pas fan de l’acier inoxydable ? Optez pour un matériau sans BPA. Malheureusement, les produits chimiques nocifs peuvent s’infiltrer dans l’eau lorsqu’un matériau est chauffé, c’est pourquoi les bouteilles 100% acier inoxydable sont préférables. Un mot d’avertissement : toutes les bouteilles d’eau en métal ne sont pas en acier inoxydable, alors vérifiez les étiquettes. Recherchez l’acier inoxydable de qualité alimentaire.

6. Rangez vos doublures de bottes dans votre sac

À l’exception peut-être de sauter votre café du matin, rien ne vous fait plus mal que de vous enfoncer les pieds dans des bottes gelées le matin. Votre corps accorde la priorité au réchauffement de votre corps, alors gardez vos mains et vos pieds au chaud pour conserver votre énergie. Investissez dans un mélange synthétique ou une chaussette de laine de haute qualité pour réduire l’humidité et gérer les odeurs.

Le matériel chauffant (ex : les semelles chauffantes) est un bon achat, mais leur autonomie limitée les rend souvent accessible aux randonneurs sur une journée et moins aux campeurs.

7. Ne respirez pas et ne creusez pas profondément dans votre sac

L’humidité de votre haleine est emprisonnée dans le sac si vous respirez la tête dans votre sac. La condensation est la mort d’un sac de duvet. Un sac mouillé perd considérablement son isolation et prend du temps à sécher, ce qui est sûr de mettre un frein à votre aventure.

8. Portez les vêtements appropriés pour dormir par temps froid.

Certains disent que dormir nu dans un sac de couchage vous gardera au chaud. Ce n’est tout simplement pas vrai. Pour des températures inférieures à 0, assurez-vous de vous équiper de couches de base appropriées :

  • Évitez les vêtements serrés (chaussettes, sous-vêtements, gants) qui peuvent restreindre la circulation sanguine à vos extrémités.
  • Évitez de faire trop d’efforts juste avant de vous glisser dans votre couchage (l’humidité reste emprisonnée dans votre sac et provoque une baisse générale de la température corporelle lorsque vous vous rafraîchissez).
  • Portez des tissus synthétiques ou de la laine.
  • Envisagez des chaussettes chaudes, des gants avec des doigts et un bonnet confortable.

Si vous avez chaud, vous pouvez utiliser un pare-vapeur pour empêcher votre transpiration d’atteindre le duvet dans votre sac. Si vous vous réveillez avec de la condensation récurrente, aérez votre tente avec une petite ouverture. Chaud ou froid, quoi que vous fassiez, habillez-vous pour l’occasion et laissez vos vêtements en coton à la maison.

Pourquoi les vêtements en coton sont-ils mauvais pour le camping ?
Les experts de l’aventure disent que le coton tue, mais pourquoi ?
Les vêtements en coton n’absorbent pas l’humidité, peuvent faire baisser la température de votre corps et sont un milieu adoré par les bactéries.

Les matériaux absorbant l’humidité tels que la laine mérinos, le polyester et le polypropylène sont conçus pour redistribuer l’humidité par action capillaire, tandis que le coton devient facilement saturé comme une éponge. Pour rester au chaud, évitez la soie et les fibres de cellulose comme le coton, superposez-les stratégiquement et optez pour des tissus synthétiques.

9. Comment gérer le camping sous tente les nuits de vent fort

Des vents violents ? Essayez de dormir à tour de rôle. Quelqu’un devra vérifier les attaches de la tente toutes les quelques heures régulièrement. Si vous attendez trop longtemps pour serrer une corde (parce que vous ne voulez pas quitter votre sac chaud), les dommages faits à la structure seront impossibles à contrôler.

Pensez-y bien : moins il y a de rafales, d’air froid et de vent, mieux c’est. Optez pour une tente avec une puissance de vent maximale si vous aimez l’aventure sur un terrain avec un vent imprévisible.

camper en haute altitude

10. Mangez tard un repas calorique

Votre corps fonctionne à l’essence, alors faites le plein. Consommez des sucres, des matières grasses et des glucides. Plus vous pouvez manger près de l’heure du coucher, mieux c’est, surtout si votre repas est riche en gras.

Votre corps métabolise les protéines avant les graisses et met plus de temps à métaboliser les graisses que les glucides, alors optez pour des aliments riches en calories comme le chocolat, le fromage et les noix. Un repas chaud nécessitant une préparation minimale juste avant le coucher donnera un coup de pouce supplémentaire à votre corps.

11. Prévenez les déversements sur votre équipement sec – Essayez une paille réutilisable.

Rien ne serait plus frustrant que de renverser du liquide sur votre équipement sec. L’hydratation est une nécessité, alors gardez une paille réutilisable près de votre bouteille d’eau pour pouvoir boire en pleine nuit.

Optez pour un matériau très durable et facile à désinfecter, comme l’acier inoxydable. Certains randonneurs utilisent même des pailles pour transporter les épices dont ils ont besoin pour cuisiner. Il suffit de charger la paille avec une épice désirée, de sceller les extrémités et voilà ! Vous préparerez des repas gastronomiques en un rien de temps.

Voici un comparatif des pailles d’eau recommandées.

12. Enlevez le givre du matin de votre tente

La vapeur d’eau se condense souvent sur le mur intérieur d’une tente, même si la porte est fissurée. Une fois que la glace aura fondu, elle va tremper votre équipement. Contrôlez le gel en gardant votre équipement couvert ou à l’intérieur des sacs à ordures et balayez (avec une brosse de tente) les cristaux de glace avant qu’ils ne fondent.

N’oubliez pas de sécher votre équipement tous les jours si les conditions le permettent. Si vous restez sur place pour la journée, inversez votre tente et laissez le soleil ou le vent sec enlever l’humidité exceptionnelle.

13. Ne gardez pas votre pipi à l’intérieur la nuit

Si la nature vous appelle au milieu de la nuit, ne tergiversez pas ; cela vous rendra plus froid à long terme parce que votre corps doit brûler des calories pour garder l’urine au chaud. Trop froid pour laisser tomber le pantalon ? Les garçons devraient envisager d’utiliser une bouteille de pipi…

Pour les dames, l’équipement de soulagement moderne peut rendre les sorties dans le froid moins froides ; il existe des entonnoirs à pipi pour les femmes. Vous vous sentez économe ? Utilisez un bocal à grande ouverture. Conseil professionnel : Essayez de pratiquer votre technique sous la douche afin de pouvoir vous entraîner quelques fois avant le spectacle.

Les temps difficiles exigent des mesures rigoureuses, et votre bocal d’urine chaude (et la chaleur corporelle perdue) peut être utilisée pour le réchauffement passif – assurez-vous simplement de resserrer le couvercle et de vérifier s’il y a des fuites. Les pots peuvent également être vidés et réutilisés pour emballer les déchets ou les produits d’hygiène féminine.

14. Isoler vos bouteilles d’eau

En haute altitude et dans des conditions météorologiques extrêmes, le risque de déshydratation est plus élevé. Non seulement l’eau congelée fait baisser la température corporelle, mais elle rend la réhydratation difficile. Utilisez des refroidisseurs d’air pour empêcher l’ eau de geler la nuit.

Ces isolants réfléchissent 95% de la chaleur rayonnante et isolent les boissons chaudes et les soupes. Maintenez votre température corporelle à un niveau élevé et restez hydraté en sirotant quelque chose de chaud.

15. Protégez votre matériel électronique du froid

Le froid peut rapidement épuiser l’énergie de la batterie ou, pire encore, endommager l’électronique de façon permanente. Rangez vos appareils électroniques, vos piles, vos bidons de carburant et tout ce que vous ne voulez pas geler dans le pied de votre sac de couchage (achetez un sac de couchage avec une petite longueur supplémentaire à cette fin).

Vos appareils électroniques ont des températures de stockage et de fonctionnement maximales et minimales, il est donc sage de les vérifier avant d’aller en pleine nature. L’utilisation ou le chargement d’un appareil électronique en dehors de sa plage de température spécifiée peut causer des dommages irréparables.

Ne vous exposez pas à l’hypothermie et aux engelures

Vous êtes excités à l’idée de sortir et de partir, mais il y a autre chose à couvrir avant de vous retrouver avec les sols enneigés : la sécurité. Comme tous les spécialistes de l’arrière-pays le savent, personne n’est à l’abri du froid. Il est important non seulement de vous équiper du matériel nécessaire à votre mission, mais aussi de vous doter des connaissances nécessaires à votre sécurité et à votre survie.

Quels sont les signes et symptômes de l’hypothermie modérée à sévère ?

Vous savez que vous allez être frigorifié, mais quand est-ce que le froid est trop froid ? Nos corps régulent mieux à 37 ºC, donc l’hypothermie est un risque réel lorsque notre température centrale descend sous un niveau sécuritaire.

Voici les signes et symptômes d’une hypothermie modérée à sévère :

  • Des frissons qui finissent par cesser à mesure que l’état de santé s’aggrave.
  • Coordination médiocre et de plus en plus mauvaise
  • Troubles de l’élocution
  • Confusion et altération de la cognition
  • Un pouls filant ou faible
  • Somnolence et léthargie
  • Bradypnée ou respiration lente
  • Respiration superficielle
  • Apathie

Quels sont les signes et symptômes des engelures ?
Les engelures touchent généralement les doigts, les orteils, les oreilles, le nez, le menton et les joues. La peau exposée au vent extrême ou au froid est la plus sensible aux gelures, bien que la peau non exposée puisse également être sensible.

  • Le stade précoce des engelures : Le premier stade de gelure est réversible et ne causera pas de dommages graves aux tissus. Ce stade se caractérise par une pâleur, un léger picotement et un engourdissement des zones touchées.
  • Le stade intermédiaire des engelures : La deuxième phase des gelures est appelée gelure superficielle, au cours de laquelle la peau reste douce mais les lésions sont légères. Une décoloration de la peau peut être visible et des ampoules d’eau peuvent apparaître après un réchauffement dans les premières 24-48 heures.
  • Le stade avancé des engelures : Les gelures graves sont une urgence médicale et se caractérisent par une peau durcie et froide, une perte de sensation, des lésions nerveuses permanentes et la mort cellulaire. La peau affectée peut être bleue ou noire. Les cas graves peuvent nécessiter l’amputation des zones touchées.

Premiers soins pour les engelures

  • Obtenir de l’aide immédiate
  • Transporter la personne à l’hôpital dès que possible.
  • Déménager dans un endroit chaud et abrité
  • Élévation de la zone affectée
  • Ne marcher pas sur les orteils ou les pieds affectés.
  • Enlever les vêtements froids
  • Ne pas masser la peau affectée
  • Donner à la personne une boisson chaude (sans alcool).
  • Appliquer un pansement de premiers soins stérile et sec.
  • Utiliser un pansement de premiers soins ou des tampons d’ouate pour séparer les doigts affectés.
  • Ne pas réchauffer la zone affectée si elle risque de recongeler.
  • Lorsque sécuritaire, utiliser de la chaleur corporelle ou de l’eau chaude (non chaude) pour réchauffer l’endroit.