3 Voyages au Mexique pour le voyageur intrépide en solitaire

3 Voyages au Mexique pour le voyageur intrépide en solitaire

place de mexico

Le Mexique gagne à être visité. Pour moi, la combinaison enivrante de la musique, de la culture, de la nourriture, du climat et de l’histoire représente un chant de sirène qui est irrésistible.

Malheureusement, l’insécurité règne dans pas mal de quartiers et il faut désormais prendre plus de précautions.

Fini le temps où l’on traversait toute l’Amérique en passant la frontière avec désinvolture, où l’on faisait du surf vers le sud sur un coup de tête, où l’on campait au bord de la route et où l’on canalisait son hippie intérieur. Les chiffres font peur. 23 000 personnes ont été tuées au Mexique en 2017 dans des actes de violence liés à la drogue, selon les statistiques du gouvernement mexicain ; c’est beaucoup de fils, de frères, de mères et de sœurs…

Cela dit, il est encore possible de faire un voyage en voiture à travers le Mexique et de passer un merveilleux moment. La plus grande partie de la violence est concentrée dans quelques régions et la plupart ne vise pas les touristes.

Quelques précautions de sécurité pour limiter les risques

Conduisez sur les routes principales

Les routes « cuota » coûteuses, de meilleure qualité et plus rapides, ont aussi tendance à être plus sûres. Les routes secondaires peuvent aussi être bonnes ; nous les préférons parce qu’elles sont plus lentes et qu’elles traversent de petites villes, mais elles ne devraient être empruntées qu’à la lumière du jour. Plus le niveau de pauvreté est élevé, plus vous risquez de rencontrer un problème et moins vous serez en mesure d’obtenir de l’aide lorsque vous en aurez besoin.

Voyager de jour pendant les heures de clarté

Les promenades nocturnes au Mexique n’ont jamais été une bonne idée, ne serait-ce que pour la qualité des routes (nous avons déjà lancé une voiture de location sur un dos d’âne inattendu à Quintanaroo, la nuit). Ajoutez à cela les préoccupations en matière de sécurité liées à la guerre actuelle contre la drogue au pays et vous devriez faire partie des gens intelligents qui conduisent avec la lumière du soleil.

Attendez-vous à des retards

Si vous conduisez au Mexique, surtout dans le tiers nord, vous allez être arrêté. Probablement plusieurs fois par jour, et certainement à chaque fois que vous traversez les frontières de l’État. Il s’agit pour la plupart d’arrêts militaires et vous pouvez vous attendre à sortir de votre véhicule et à voir une fouille par des hommes armés de mitrailleuses. Relax, ils vérifient juste des trucs, cherchent de la drogue, des gens sur leur liste de « recherchés » et des armes. Si vous ne transportez aucune de ces choses, on vous fera signe de continuer votre route.

Séjour dans des lieux organisés

Séjournez dans des campings, hôtels ou auberges officiels avec parking sécurisé. Sachez que certaines personnes ont été agressé sur leur terrain de camping et se sont fait voler leur véhicule sous la menace d’une arme à feu. Même dans un hôtel de marque, il n’est pas rare d’avoir des hommes avec des AK-47 lors d’un raid… C’est ce qui s’est passé dans l’endroit « le plus sûr » où nous sommes restés l’hiver dernier. Ne campez pas au bord de la route – si vous n’avez absolument aucune option, derrière une station Pemex (station essence fréquente au Mexique) se trouve l’option la plus basse acceptable sur l’échelle de sécurité.

Emballez votre sens de l’humour

Le Mexique n’est pas la France. Les choses ne vont pas se passer comme sur des roulettes, oubliez ça avant de partir. L’extorsion devrait être un « poste budgétaire ». Si vous voyagez assez longtemps, vous vous ferez arrêter par les zapatistes dans les hautes terres et vous vous ferez escroquer. Vous aurez des rencontres inconfortables avec des militaires ou des paramilitaires, et la meilleure façon d’y faire face est de sourire et ne pas avoir une attitude hautaine de l’occidental typique.

Maintenant que les bases de la sécurité ont été couvertes, voici trois fabuleux voyages en voiture au Mexique qui vous feront tomber amoureux du pays et de ses habitants.

La boucle nord

Distance : 1 700 km

Jours nécessaires : 7-10

Statistiquement parlant, c’est le plus risqué des trois, car vous traverserez la moitié nord du pays, plus dangereuse. Assurez-vous d’enregistrer vos plans de voyage auprès de l’ambassade, de remettre une copie de votre itinéraire à un membre de votre famille ou à un ami avant votre départ et de respecter religieusement toutes les mesures de sécurité ci-dessus.

Commenez par Matemoros et conduisez jusqu’à Ciudad Victoria, où vous pourrez passer quelques jours à trouver vos marques dans cette ville à l’ombre de la Sierra Madre. Cette ville n’apparaîtra probablement pas dans votre guide, mais c’est une bonne représentation de la vie urbaine mexicaine moderne.

Prévoyez de passer quelques jours de détente à profiter de la splendeur et de la variété des montagnes tout en avançant vers le sud à travers l’état de San Louis Potosi, visiter le parc national de Gogorron, s’arrêter dans les petites villes comme Santa Mari del Rio et acheter des tissages et de l’artisanat local, camper au moins une nuit à Laguna Media Luna et vous baigner dans l’eau chaude des sources.

Ensuite, dirigez-vous vers l’ouest vers la métropole animée de Guadalajara et prévoyez de passer quelques jours (le mercado est un must), en faisant des excursions d’une journée à Tlaqueplaque & Tonala pour acheter des poteries et céramiques dans leurs styles distinctifs.

De là, allez vers le nord jusqu’à Mazatlan, une ville de villégiature moins chère que Puerto Vallarta, une ville très touristique. Marcher sur la promenade et visiter Viejo Mazatlan, faire la longue montée jusqu’au phare qui est là depuis 1571 et passer un jour ou deux sur la plage seront vos passe-temps favoris. Enfin, dirigez-vous vers le nord et revenez aux États-Unis à Nogales pour prendre l’avion et rentrer. On dit qu’il est légèrement plus sûr que Ciudad Juarez, en face d’El Paso, TX.

La boucle centrale

Distance : 1280 km

Jours nécessaires : 6-9

Si vous voulez voir le « vrai Mexique » mais que vous voulez prendre l’avion, au lieu d’apporter votre propre voiture et de braver le tiers nord le plus dangereux du pays, prenez l’avion pour Mexico City. Vous pouvez louer une voiture facilement et même vous y prendre à l’avance via Internet.

ville de mexico city

Ce à quoi vous devrez faire attention, ce sont les lois « hoy no circulo » qui limitent le trafic en fonction du numéro de plaque d’immatriculation certains jours. Toute station Pemex affichera les lois à un endroit bien en vue. Vous ne voulez pas d’une lourde amende et d’une escorte de police hors de la ville, croyez-moi ! En plus, en tant que « gringo », vous risquez de payer le prix fort.

Commencez votre voyage par quelques jours en profitant des points forts de la ville de Mexico, y compris : Chapultapec Park, Teotihuacan, le Zocalo & Presidential Palace avec les peintures murales de Diego Rivera, le Musée d’Anthropologie et les jardins flottants. Ensuite, dirigez-vous vers le sud jusqu’à Oaxaca (wah-hah-kah) et installez-vous dans la riche culture de l’État le plus pauvre de l’union mexicaine.

Achetez de la poterie noire, et si vous gardez les yeux ouverts le long des routes qui entourent la ville, vous pourrez même visiter une usine de poterie noire ; il suffit de vous arrêter et de demander.

Faites une excursion d’une journée à Ocotlan pour visiter le fabuleux marché, passez un dimanche après-midi tranquille dans le Zocalo, montez la colline escarpée jusqu’au Monte Alban et visitez les ruines habitées depuis des siècles. Oh, et vous ne pouvez pas quitter la ville sans essayer les chapulines : des sauterelles frites garnies de chili et de citron vert !

Dirigez-vous ensuite vers Veracruz, sur la côte est, qui a un aspect très différent des autres villes mexicaines. Passez la nuit en ville dans l’un des nombreux hôtels bon marché et préparez-vous à marcher beaucoup ! L’aquarium de Veracruz est le meilleur de tout le Mexique et vaut un après-midi. Ne manquez pas de sortir le soir et de faire l’expérience du danzon sur le zocalo, où toute la ville semble venir, vêtue de blanc, pour danser ensemble. Ça rappelle des images de Cuba dans les années 40.

Mangez la nourriture de la rue, surtout un cocktail de crevettes locales et n’importe quel poisson cuit « Veracruzana » ; vos papilles gustatives vous en seront reconnaissantes ! De là, vous pouvez retourner à Mexico en traversant les montagnes et prendre l’avion pour rentrer chez vous.

La péninsule du Yucatan et la boucle des ruines

Distance : 925 km

Jours nécessaires : 5-9

Cette option de voyage en voiture est parfaite pour les personnes avec un temps limité. Beaucoup de choses peuvent être vues en une semaine ou moins, mais deux semaines couvriraient tous les principaux sites historiques et culturels de la péninsule.

Prenez l’avion pour Cancun et louez votre voiture, puis descendez la Riviera Maya ; pensez à séjourner à Paamul, une ville moins connue, avec son petit hôtel de huit unités et quelques chaumières au bord de la mer. C’est parfait pour sortir des sentiers touristiques et profiter au maximum de l’expérience relaxante de la plage.

Passez quelques jours à vous détendre et à vous adonner à certaines des activités les plus intéressantes de la région. Scuba Mex (sur place à Paamul) vous offre les meilleures plongées en plongée sous-marine sur toute la côte à des prix très raisonnables.

De votre base, faites des excursions d’une journée qui pourraient inclure :

  • X-caret, un éco-parc qui combine l’histoire et la culture de façon unique et interactive
  • Xel-ha, une réserve marine avec d’excellentes expériences de plongée avec tuba et dauphin qui sont basées sur la recherche et plus respectueux des animaux que certains dans les grands hôtels
  • une visite à Tulum, une ville ancienne Maya que les espagnols ont comparé en beauté à la ville de Sevilla.

Ne manquez pas Coba, même si c’est hors des sentiers battus et que vous serez tenté de l’ignorer. Elle possède la pyramide la plus haute du Yucatan (Nohoc-Mul) et la seule grande pyramide que l’on puisse encore escalader.

Montez ensuite dans la voiture et traversez la péninsule jusqu’à Mérida, capitale de l’état de Yucatan. Séjournez à l’Hôtel Delores Alba si vous voulez une combinaison d’une excellente hospitalité, des chambres propres et étincelantes, une piscine dans la cour et un petit déjeuner gratuit à un prix avantageux. N

e manquez pas de visiter le Palacio Gobierno et de voir les peintures murales qui illustrent l’histoire du Yucatan, et de faire des excursions d’une journée à Uxmal (un ensemble de ruines mayas très différent et moins touristique) et les plages de la côte. Tous les vendredis soirs, une fête éclate sur le zocalo, alors prévoyez d’y assister si vous êtes ici ce jour-là.

Passez votre nuit à l’hôtel Delores Alba, et visitez Chichen Itza sur le chemin du retour vers Cancun. Elles commencent à faire un peu cliché et sont certainement surtouristiques, mais les ruines de Chichen Itza restent une attraction  » à ne pas manquer « . Essayez d’ignorer les hordes de gens et imprégnez-vous de l’architecture et de l’histoire qui vous entourent. C’est une façon étonnante de couronner votre exploration de la région.