Vol d’avion retour retardé : comment s’organiser à la dernière minute ?

Vol d’avion retour retardé : comment s’organiser à la dernière minute ?

vol d'avion retardé

Qui n’a jamais vécu une situation stressante liée à un vol d’avion ? Si vous prenez régulièrement ce transport, c’est impossible de rester chanceux très longtemps. Ma dernière mésaventure a été l’impossibilité de faire mon vol retour à cause d’un problème technique sur l’avion.

Si éviter de faire un long trajet dans un avion abîmé n’est pas pour me déplaire, un tel retard (le vol était repoussé au surlendemain) entraîne son lot de complications. Comment s’organiser dans cette situation ?

Obtenir un remboursement

L’argent est mon premier centre de préoccupation, surtout vu le tarif d’un billet d’avion. Quand un long retard survient sur votre vol, vous avez le droit légalement d’obtenir une indemnisation. Plus vous le faites tôt, plus vous avez de chances de recevoir votre remboursement tôt.

Comme un tel retard entraîne souvent des dépenses supplémentaires à l’aéroport (ex : acheter de la nourriture dans le terminal), avoir son remboursement billet d’avion avec AirHelp le plus rapidement possible fera du bien à vos finances.

Ses indemnisations peuvent monter jusqu’à 600€ pour les plus longs vols. Elles sont versées s’il n’y a pas eu de « circonstances extraordinaires ». Par exemple, un problème technique sur l’avion entraîne une indemnisation, une tempête est considérée comme une circonstance extraordinaire.

Si le retard est très conséquent, il existe des possibilités d’annulation et de remboursement intégral.

Trouver un hôtel

Les meilleures compagnies aériennes vous proposeront d’emblée des solutions pour dormir aux abords de l’hôtel. Malheureusement, ce n’est pas toujours le cas et passer plus de 24 h sur un banc dans l’aéroport est inconcevable quand des hôtels sont présents autour.

Mon premier réflexe, et le vôtre, devrait être de réserver un hôtel pour la nuit. Cette chambre vous permettra de retrouver la forme et d’être confortable, tout en disposant d’une connexion internet correct et d’une prise libre pour recharger vos appareils, pour vous occuper des autres points.

Gérer les autres moyens de transport

Si vous avez plusieurs correspondances auprès de la même compagnie, c’est elle qui va chercher des solutions pour que vous puissiez arriver à destination. Néanmoins, vérifiez bien que tout est géré.

Si vous avez plusieurs compagnies ou d’autres moyens de transport pour le reste du trajet (location de véhicule, train, car…), vous allez devoir modifier vos réservations. Malheureusement, cela signifie souvent une perte d’argent.

Un vol d’avion est rarement remboursable, de même que pour les locations de véhicule. Pour les trains, ils le sont parfois ou tout du moins, vous pouvez changer votre horaire.

Si vous avez pris une assurance voyage, c’est le moment de l’utiliser pour regarder quels frais peuvent être remboursés.

Prévenir les proches et l’employeur

Une fois que vous avez géré les tiers, occupez-vous de vos proches. La dernière fois, j’ai ainsi appelé mes parents qui devaient passer me chercher à l’aéroport et qui gardaient mes enfants en mon absence.

Si vous êtes du genre à vouloir enchaîner le travail dès votre retour au pays, le retard du vol peut vous compliquer la tâche. Dans ce cas, prévenez votre employeur de la situation et posez un ou deux jours de congés supplémentaires. Personnellement, je prévois toujours au moins trois jours entre mon retour et la reprise du travail pour faire face aux imprévus et récupérer au mieux du décalage horaire.