Comment améliorer son anglais pour voyager sans stress ?

Comment améliorer son anglais pour voyager sans stress ?

parlement londres

Oui, je sais que l’on aime dire que deux inconnus peuvent se comprendre par le non-verbal et quelques mots… Mais, soyons honnête, si vous parlez anglais comme 95% des Français, vous aurez de grosses difficultés pour vous faire comprendre.

Cela est même vrai dans les établissements touristiques. Je me rappelle ma surprise quand j’ai découvert que des établissements de luxe américains n’avaient même pas un employé ayant des notions de français.

Si vous souhaitez améliorer votre anglais, voici plusieurs techniques efficaces.

Une véritable immersion dans un environnement anglophone

C’est la meilleure technique. Il n’y a pas photo. Aujourd’hui, les étudiants et les adultes ont beaucoup de facilités pour organiser des séjours linguistiques dans diverses villes d’Angleterre et du monde, comme ceux de cette page pour Bournemouth. Si vous avez un enfant, c’est l’un des plus cadeaux que vous pouvez lui faire. Sachez qu’il existe aussi des séjours d’immersion pour les tout petits et les adolescents. En améliorant son anglais, ce ne sont pas uniquement des avantages pour voyager qu’il obtient, mais un vrai plus sur son CV quand il travaillera.

Comme j’ai réalisé sur le tard ce besoin de mieux parler anglais, je n’ai pas fait de stage étudiant. Par contre, j’ai décidé avec ma femme de partir un mois à Birmingham et de ne pas être des touristes fuyants, mais de véritables membres de la communauté anglaise.

Cela signifie de ne pas vivre entre hôtels, taxis et attractions, mais plutôt de louer dans un quartier résidentiel et d’échanger avec les voisins, d’aller au pub voir un match de foot, d’emmener nos enfants au parc du quartier…

Vous pouvez alors aborder les « vrais » gens et parler l’anglais pratiqué par la population, et plus le « Brian, where is the kitchen ? » ou « Yes, he does. ».

Si vous n’avez pas de travail, vous pouvez même prolonger l’aventure. Ainsi, beaucoup de jeunes aiment aller en   Australie, pays où il est facile d’avoir un travail, pendant une année.

Prendre des cours avec un professeur particulier

C’est l’idée la plus facile pour combiner l’apprentissage de l’anglais avec votre vie habituelle. Il existe de multiples sites en ligne pour prendre des cours. Vous écoutez des discussions, parlez seul dans votre micro, réalisez des quizz… Ce n’est pas nul, mais très insuffisant.

Pour apprendre l’anglais, il faut échanger. Se louper quelques fois entre le « preterit » et le « present perfect » n’est pas bien grave si vous avez un grand vocabulaire et une prononciation correcte. L’inverse n’est pas vraie.

Essayez de trouver un professeur anglophone. Cela peut être de visu avec un immigré ou par ordinateur. C’est mieux que de travailler avec un étudiant français qui connaît toute la grammaire par cœur, mais utilise des mots désuets et des tournures de phrase étranges.

Vivre en anglais

Je ne vous dis pas de parler en anglais à votre boulanger et de vous appeler Mister sur votre carte de visite. Mais, il est très facile d’inclure de l’anglais dans votre vie de tous les jours.

Le plus courant actuellement est de mettre les vidéos Netflix en anglais au lieu de français. C’est un bon premier pas pour habituer votre oreille à entendre de l’anglais.

Je complète cela par de nombreuses autres choses en anglais comme la lecture de livres, un abonnement à The Economist, un abonnement NFL Game Pass (pour voir les matchs de football américain), la navigation web sur des forums en anglais…

En faisant ainsi, vous améliorerez vos compétences bien plus vite que vous ne le pensez en anglais !